24.5 C
Toulon
jeudi, 5 août 2021

VINCI Autoroutes fait marche arrière.

Vinci Autoroutes avait annoncé par voie de presse vouloir envoyer la facture des frais de péages aux personnes qui ont profité de l’opération « péages gratuits » des Gilets jaunes. Depuis, l’indignation grandit sur les réseaux. Dans l’après-midi, l’entreprise a expliqué s’être « mal fait comprendre ». Voici le dernier communiqué en date : 

« Depuis le 17 novembre 2018, les manifestations des « gilets jaunes » ont entravé le prélèvement du péage sur certaines barrières du réseau autoroutier.
VINCI Autoroutes a rappelé à plusieurs reprises que le péage est dû par les usagers au titre de dispositions à valeur légale et réglementaire, et que s’y soustraire constitue une infraction au Code de la route.

De nombreux usagers ont d’ailleurs spontanément pris contact, dès les premiers jours du mouvement, avec le service commercial de VINCI Autoroutes pour connaître les modalités permettant de s’acquitter du péage correspondant à leurs trajets effectués dans ces conditions particulières. En réponse, VINCI Autoroutes a demandé aux usagers n’ayant pu s’acquitter du péage de le faire de façon différée, et a d’emblée décidé de ne pas appliquer l’amende prévue par la loi (Grenelle2).

Cette procédure, sans doute insuffisamment expliquée, donc mal comprise, a suscité depuis hier un grand nombre de réactions négatives. VINCI Autoroutes a décidé de renoncer à son application et en appelle au civisme de chacun dans ces circonstances exceptionnelles.

Enfin VINCI Autoroutes rappelle son indignation après les nombreuses dégradations d’ouvrages et équipements publics et exprime son soutien à ses salariés, qui subissent des incivilités inacceptables et demeurent mobilisés 24h sur 24 pour assurer la continuité du service public et la sécurité des usagers. »

Vous souhaitez suivre gratuitement l’actualité de votre commune, des alentours et être averti des événements avant qu’ils ne se produisent ? Abonnez-vous et recevez chaque jour la Newsletter dans votre boite mail ! Ne Manquez plus rien !

Autres articles

Une stèle pour Catherine Santos, victime d’une fusillade à Ollioules en 2019

Dimanche 28 juillet 2019, en quelques secondes au giratoire de la Baume, une épouse exemplaire, une maman et une grand-mère adorée, une sœur aimée,...

« The Show Must Go On » à Six-Fours, le comité des fêtes anime votre mois d’août !

Les concerts estivaux du Comité des Fêtes vont vous faire danser aussi bien sur la place des Poilus qu’au Parc Méditerranée ou encore sur...

Un édifice énigmatique à la Seyne, la ville en quête de témoignages

Le puits de Pobou, ou la fontaine au niveau du 4 rue Cauquière, est un édifice énigmatique que l’on peut trouver en centre-ville. La...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît

8,182FansJ'aime
438FollowersSuivre
554FollowersSuivre

Les derniers articles

Une stèle pour Catherine Santos, victime d’une fusillade à Ollioules en 2019

Dimanche 28 juillet 2019, en quelques secondes au giratoire de la Baume, une épouse exemplaire, une maman et une grand-mère adorée, une sœur aimée,...

« The Show Must Go On » à Six-Fours, le comité des fêtes anime votre mois d’août !

Les concerts estivaux du Comité des Fêtes vont vous faire danser aussi bien sur la place des Poilus qu’au Parc Méditerranée ou encore sur...

Un édifice énigmatique à la Seyne, la ville en quête de témoignages

Le puits de Pobou, ou la fontaine au niveau du 4 rue Cauquière, est un édifice énigmatique que l’on peut trouver en centre-ville. La...

La Seyne-sur-Mer : Du Jazz dans les rues de la ville toute la semaine !

Du 3 au 8 août prochain, les notes de musique vont envahir les rues de la ville. Sur les différentes places du centre et...

Une vie sur la mer se raconte à Fabregas

Jean-Pierre Ricci est un amoureux de la mer depuis sa plus tendre enfance : "J'étais tellement passionné par la vie marine, que je faisais...

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !