12.6 C
Toulon
vendredi, 22 janvier 2021

Venez visiter le canal des arrosants et le moulin de Palisson à Ollioules

  • 173
    Partages

La ville d’Ollioules, en partenariat avec le Groupe de Recherche sur le Patrimoine Ollioulais, vous propose une promenade rafraîchissante le long du Canal des Arrosants (ou béal, canal d’irrigation horticole) avec  la visite du Moulin de Palisson (moulin à farine réhabilité par la ville en partenariat avec l’association Tremplin et le GRPO) [durée de la promenade 1h].

Le Moulin de Palisson, situé au quartier de Cancébiers, est l’un de ceux dont on suit le mieux l’histoire. Son nom lui vient d’un certain Jacques Parisson, coseigneur du Revest, qui le possédait au XVIe siècle et le louait à la ville en échange d’une rente annuelle en nature.

Ce seigneur est vraisemblablement lié aux Vintimille d’Ollioules, car à cette époque ces derniers sont justement coseigneurs du Revest.
En 1568 est construite la grande resclave en fer à cheval qui dessert le moulin, en amont de l’actuel Centre de loisirs Lai Platano ; le travail est confié par les consuls d’Ollioules à un maçon du Beausset. Dans les années 1570, le fils du coseigneur du Revest, Melchior Parisson, décide de céder définitivement le moulin à la ville, contre la somme considérable de 200 écus. Le conseil de ville trouve cette somme trop élevée, mais la transaction finit par se faire, puisqu’au XVIIe siècle le moulin figure parmi les possessions communales.

Après la séparation des terroirs d’Ollioules et de Sanary (alors St Nazaire), en 1688, le moulin de Palisson, qui demeure propriété de la ville d’Ollioules, est affecté à la mouture des grains des habitants de Sanary.
Ce moulin à blé, qui fonctionnait grâce au béal (canal des arrosants) est resté en activité jusqu’au début du XXe siècle. Au sous-sol subsistent quelques vestiges du moulin d’origine (grande meule, arc de type « gothique », grands corbeaux de pierre, emplacement de la roue horizontale en bois), ainsi que d’importants fragments du mécanisme des XIXe et XXe siècles (axes de transmission, grande roue verticale).

Près de la porte de ce sous-sol, qui donne de plain pied sur l’arrière du moulin (le terrain étant en pente), un grand bloc de calcaire évoque le support d’une génératrice de production de courant pour le quartier. Le rez-de-chaussée contenait les meules. Au 1er étage se trouvait le logement du meunier, qui bénéficiait également, depuis toujours, de l’utilisation du petit jardin voisin. Il avait toute liberté d’y cultiver quelques fruits et légumes pour les besoins familiaux. On y a restauré une porcherie tardive, le meunier élevant sans doute 2 ou 3 cochons.

Au fil des siècles, le nom de Parisson s’est altéré en « Palisson », selon un processus linguistique caractéristique du dialecte varois. De sorte que subsiste, sans que l’on s’en souvienne, le nom de ce seigneur du XVIe siècle, sans doute apparenté aux Vintimille d’Ollioules, qui avait construit ce moulin pour s’assurer des revenus annuels sur notre riche terroir.

Lors de cette visite vous pourrez découvrir la roue horizontale, l’archure de couverture des meules avec sa trémie, les outils traditionnels pour la culture du blé et la meunerie ainsi que le plan détaillé du moulin.

LE MOULIN DE PALISSON EST OUVERT AU PUBLIC (dans le respect des gestes barrières et le port du masque):
MARDI, MERCREDI, JEUDI ET VENDREDI DE 11H À 12H ET DE 17H À 18H ET LE SAMEDI DE 11H À 12H.

ITINÉRAIRE DE LA VISITE:
Le départ de la visite se fait depuis l’Office de Tourisme puis prendre le chemin St Roch jusqu’au chemin du Pont du Berger et emprunter l’escalier qui passe au dessus du canal et suivre le cheminement du canal des arrosants jusqu’au Moulin de Palisson.

  • 173
    Partages

Autres articles

Mettre à l’honneur celles et ceux qui se distinguent par leur engagement citoyen dans le Var

Pour mettre à l’honneur les jeunes femmes et hommes qui se distinguent au quotidien par leur implication citoyenne, la ministre déléguée auprès du ministre...

Lorsque les rues de La Seyne deviennent toiles d’artistes

Dans le cadre de son projet Graphik Art, Majid Cheikh, fondateur et directeur du théâtre L’impasse et le célèbre graffeur Snake Graffiti réalisent actuellement le...

Sanary-sur-mer : Les soldats ont bien reçu les colis des petits écoliers de la ville

Depuis 2010, la Ville de Sanary-sur-Mer offre des colis aux soldats en opération extérieure durant les fêtes de fin d’année. Les enfants des écoles...

1 COMMENTAIRE

  1. J’ai effectué cette jolie ballade il y a 3ans qui m’a procuré tant d’émotion surtout en arrivant au moulin.Notre guide était formidable. Je recommande vivement ce circuit si bucolique. Bravo notamment pour les explications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît

8,182FansJ'aime
438FollowersSuivre
554FollowersSuivre

Les derniers articles

Mettre à l’honneur celles et ceux qui se distinguent par leur engagement citoyen dans le Var

Pour mettre à l’honneur les jeunes femmes et hommes qui se distinguent au quotidien par leur implication citoyenne, la ministre déléguée auprès du ministre...

Lorsque les rues de La Seyne deviennent toiles d’artistes

Dans le cadre de son projet Graphik Art, Majid Cheikh, fondateur et directeur du théâtre L’impasse et le célèbre graffeur Snake Graffiti réalisent actuellement le...

Sanary-sur-mer : Les soldats ont bien reçu les colis des petits écoliers de la ville

Depuis 2010, la Ville de Sanary-sur-Mer offre des colis aux soldats en opération extérieure durant les fêtes de fin d’année. Les enfants des écoles...

Vaccins anti-covid : prise de rendez-vous momentanément interrompue

Dans l'attente du renouvellement des stocks de vaccins fournis par l'Etat pour le centre de vaccination de La Seyne-sur-Mer, la prise de rendez-vous est...

Nettoyage de la baie du Lazaret par des bénévoles

Un grand merci aux volontaires des associations Planète Sciences Méditerranée et Naturoscope. Petits et grands ont retroussé leurs manches ce samedi 16 janvier, pour nettoyer...

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !