17.7 C
Toulon
samedi, 8 mai 2021

Valbray, un muguet aux fragrances de liberté à Ollioules

  • 13
    Partages

Tanneguy de Valbray nous accueille au sein de ses pépinières où une activité intense y règne depuis le 15 avril. 120 personnes s’affairent à la préparation des 2 500 000 plans de muguets qui seront au départ aujourd’hui et demain à destination des distributeurs français et locaux pour arriver à temps de ce 1er mai.

La plante ayant besoin d’un climat particulier, les plants sont produits en Allemagne ou dans l’ouest de la France. Ensuite les griffes arrivent dans notre région pour être mises en pot et continuer leur croissance.

Pour Tanneguy de Valbray, eu égard à la période que nous traversons, ce muguet présente des fragrances de liberté à l’approche d’une sortie de confinement. Si une grande partie de la production doit être dirigée vers la grande distribution, il espère bien sûr que les grossistes et les fleuristes pourront eux aussi profiter de cette plante emblématique.

C’est en 1978 que Tanneguy de Valbray, horticulteur, met en culture des plantes fleuries puis du muguet en pot.
En 2000, il devient un des premiers producteurs de muguet en pot avec une plantation chaque année pour le 1er mai qui totalise 750 000 pots actuellement.
Installée à l’entrée de la ville d’Ollioules en face de la Technopôle Var Matin, l’entreprise est devenue une plate-forme européenne de la plante.

En 2015, la pépinière Valbray ouvre une vente au détail destinée aux particuliers et vend en direct sa production de plantes fleuries.

Première productrice mondiale de muguet, l’entreprise représente plus de 25 % de la production nationale.
Pour Tanneguy de Valbray il faut continuer à soutenir cette filière sinon cette plante disparaîtra, danger accentué par les départs en retraite de producteurs, les sécheresses et les confinements successifs qui limitent la production de cette dernière.

Souhaitons un bon départ à ces 2 500 000 pieds de muguet, qu’ils nous apportent espoir et un véritable avant-goût des beaux jours.

  • 13
    Partages

Autres articles

Françoise Spiekermeier, reporter de guerre : de son enfance à Six-Fours jusqu’à ses reportages en Afghanistan

Reporter de guerre, photographe, anthropologue (…), pour sa carrière, Françoise Spiekermeier a parcouru le monde sans peur. En une vingtaine d’années, elle s’est rendue...

Dératisation, l’affaire de tous

Au terme de l’opération de dératisation menée au quartier Berthe du 12 au 23 avril par la Ville et l’office HLM Toulon Habitat Méditerranée,...

Un nouveau Marché des producteurs à La Seyne : huile d’olive, coquillages du sud, saveurs de l’ubreguière (…) sont à découvrir

La première édition du marché des producteurs aura lieu mercredi 5 mai, puis tous les dimanches et mercredis matin de 8h30 à 12h30, place...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît

8,182FansJ'aime
438FollowersSuivre
554FollowersSuivre

Les derniers articles

Françoise Spiekermeier, reporter de guerre : de son enfance à Six-Fours jusqu’à ses reportages en Afghanistan

Reporter de guerre, photographe, anthropologue (…), pour sa carrière, Françoise Spiekermeier a parcouru le monde sans peur. En une vingtaine d’années, elle s’est rendue...

Dératisation, l’affaire de tous

Au terme de l’opération de dératisation menée au quartier Berthe du 12 au 23 avril par la Ville et l’office HLM Toulon Habitat Méditerranée,...

Un nouveau Marché des producteurs à La Seyne : huile d’olive, coquillages du sud, saveurs de l’ubreguière (…) sont à découvrir

La première édition du marché des producteurs aura lieu mercredi 5 mai, puis tous les dimanches et mercredis matin de 8h30 à 12h30, place...

La ville d’Ollioules prend possession de 4 hectares de verdure pour réaliser un futur parc

Ce vendredi 30 avril 2021, M. Le Maire Robert Bénéventi et M. Didier Martina-Fiechi, élu au Patrimoine et à la Culture, étaient en visite à...

Des DJ Toulonnais prépare un concert insolite diffusé sur internet le 18 mai prochain

Si les confinements successifs ont pu mettre le moral des jeunes en berne, il n’était pas question de se résoudre au silence musical pour...

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !