Une société de 400 employés offre tout son stock de protection aux soignants de France. Rencontre avec son président.

Michel Rey est le président de la société Miditraçage. Son entreprise ne possède pas moins de 14 agences implantées sur tout le territoire français. Ses 400 employés sont à l’arrêt depuis le 17 mars dernier. Spécialisée dans le marquage au sol et les équipements de la route, sa société a cédé des milliers de masques, de gants et des centaines de blouses de travail aux pharmacies et hôpitaux du pays. Quand être solidaire nous permet de ne pas devenir inutile … Rencontre. 

Refuser de faire prendre le moindre risque à quiconque.

Michel Rey a créé la société Miditraçage il y a de cela un peu moins d’une quarantaine d’années. Aujourd’hui, son entreprise comptabilise 14 agences réparties sur le territoire français et près de 400 employés. En ces nombreuses décennies de carrière, jamais il n’avait vu sa société être contrainte à l’arrêt ni ses locaux être désertés. Au téléphone, la voix sérieuse, il raconte : « C’est véritablement incroyable ce qu’il se passe et c’est un crève coeur. Nous avons pris la décisions de fermer nos agences le 17 mars dernier lorsque le confinement à été déclaré. Nous faisons dans la peinture routière, dans les équipements de la route alors évidemment nous avons des équipements de protection pour nos employés, mais il n’était pas concevable de leur faire prendre le moindre risque. Nous avons fermé nos chantiers tout de suite. »

Quand le matériel de chantier devient matériel médical.

Il reprend : « C’est en regardant les informations que j’ai pris connaissance du fait que les hôpitaux et les soignants manquaient de matériel médical pour se protéger. J’ai commencé par prendre tout ce que j’avais sur le site d’Apt et j’ai rempli ma camionnette de gants, de masques et de salopettes de travail, elles sont imperméables. J’ai amené tout ça à la pharmacie la plus proche. Ils m’ont dit qu’ils ne pourraient peut-être pas tout distribuer et qu’il fallait faire le tour des hôpitaux. Nous possédons des agences à Fréjus, Toulon, Marseille et Nice, Béziers, Mâcon, Avignon et Lilles. L’ordre a été donné à chaque chef d’agence de faire la même chose. Absolument tout le matériel que nous possédons a été distribué ». 

Au total, des milliers de paires de gants, de masques et des centaines de blouses salopettes ont été répartis entre les différents hôpitaux et pharmacies de Apt, Avignon, Marseille, Toulon, Nice, Beziers, Lille, Macon, Nantes ,Angers, Tours, Le mans, La Roche sur Yon. 

Il termine: « C’est une question de bon sens, les soignants vivent des jours très compliqués, il est de notre devoir de leur apporter toute l’aide que nous pouvons. D’une façon plus personnelle, j’ai été contacté par un collègue qui est traiteur. Il voulait mettre en place un partenariat pour offrir chaque jour pendant le mois d’avril des repas au personnel soignant de l’hôpital d’Apt. Nous allons participer. Il faut les accompagner dans ce combat de tous les jours. Il faut qu’ils sentent qu’ils sont soutenus. » 

4 Comments
  1. C’est un très beau geste qu’on ne peut qu’applaudir.En cette terrible période qui met toute notre planète à mal,il est important de souligner les personnes qui proposent généreusement aide et soutien au monde médical qui manque de tout.Bravo monsieur Rey Michel…👍

  2. Je ne suis pas étonné! « Une main de fer dans un gant de velours », cependant un cœur gros comme ça. Un grand chef d’entreprise, visionnaire très proche de son personnel. Homme ayant du caractère, une vraie colonne ayant beaucoup d’envergure. Son sourire matérialise le chemin de l’amitié qui jette le pont entre la tendresse et la solidarité. Il tire sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant toujours un but, l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. Il n’existe pas d’autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité d’autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !