Une sculpture vandalisée sur la corniche de Tamaris : Mais Où est la tête ?

Depuis vendredi, deux statues de femmes marchent sur l’eau devant la corniche Georges-Pompidou. Ces oeuvres ont été réalisées par Nathalie Bicais, une artiste Seynoise, qui a travaillé à la confection de ces dernières durant deux longues années.

Ce week-end, le buste de « Louise, la sirène aux cheveux verts » avait disparu. Une bien triste nouvelle pour les passants qui ne peuvent dorénavant qu’admirer les jambes de cette dernière.

Myriam, une passante, se dit déçue : « Cela faisait un peu d’animation, quelque chose en plus à regarder. Certains manquent profondément de civisme. J’espère qu’ils ont attrapé froid en allant chercher le butin ».


(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Un commentaire
  1. Un peu de culture et d imaginaire ne font pas de mal. Hélas je constate encore une fois qu’ il n y a rien de mieux que de casser détruire c est désolant. Où allons nous ? Le débat est vaste. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !