Une Française nettoie l’Everest de ses tonnes de déchets

Première femme à avoir gravi trois fois l’Everest, Marion Chaygneaud-Dupuy s’est donné pour mission un défi de taille : nettoyer l’Everest, souillé par 30 ans d’expéditions.L’Everest, point culminant de notre planète, est aussi la décharge la plus haute du monde.

Chaque année, des tonnes de déchets sont laissées par les aventuriers qui escaladent le sommet. En 2017, sur le versant Népalais, 25 tonnes de déchets solides et 15 tonnes de déchets humains auraient été descendues, rapporte une étude du Sagarmayha pollution Control Commitee (SPCC).

8,5 tonnes de déchets évacués en 3 ans.

Lors de sa première ascension, en 2013, la jeune femme fut effarée de la quantité de déchets rencontrés. Elle les avait estimé à 10 tonnes sur la seule zone de haute altitude. On trouve des piles, des boites de conserves, des cordes, des bouteilles d’oxygènes, de plastiques, des bidons…. En 3 ans, la jeune femme a permis l’évacuation de 8,5 tonnes de déchets, soit près de trois quarts de la quantité accumulée en haute altitude.

« Donner à la montagne autant qu’on reçoit d’elle »

Pour cette alpiniste, il est important de «donner à la montagne autant qu’on reçoit d’elle en tant que professionnel de la montagne. Elle nous donne beaucoup », a-t’elle déclaré dans une vidéo de la fondation Yves Rocher au sujet de Clean Everest. En échange de tout ce qu’elle reçoit d’elle, il lui paraît naturel de « la nettoyer, prendre soin d’elle, lui redonner la pureté d’origine ».

L’initiative de Marion Chaygneaud-Dupuy a été récompensée par le prix Terre de Femmes France 2019, de la fondation Yves Rocher.

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !