Une espèce de cerf-souris que l’on croyait disparue redécouverte au Vietnam

Un mystérieux petit ongulé d’Asie, que les scientifiques avaient perdu de vue depuis près de 30 ans, a récemment été photographié au Viêt Nam, rapporte une étude publiée lundi dans la revue Nature Ecology & Evolution.

Il n’est pas plus gros qu’un lapin et ne pèse pas plus de 5 kg : un surprenant chevrotin à dos argenté a été photographié au nord-ouest du Vietnam. Également appelé « cerf-souris », ou scientifiquement Tragulus versicolor, il porte bien son nom puisque ses traits ressemblent à la fois à ceux d’un cerf et à ceux d’une souris.

« Un signe d’espoir »

En période d’extinction de masse, la redécouverte d’une espèce que l’on croyait éteinte peut être lue comme un signe d’espoir. C’est à cette seconde chance, donnée à l’étonnante souris-cerf du Vietnam, que s’accrochent les auteurs d’une étude publiée ce lundi dans la revueNature Ecology & Evolution «Notre photographie prise à l’état sauvage prouve que l’espèce existe encore et qu’il est urgent de prendre des mesures de conservation pour assurer sa survie», plaident-ils.

Recherché pour sa viande, le chevrotain est cependant victime de la chasse indiscriminée au collet, piège largement utilisé par les braconniers qui a conduit de nombreuses autres espèces de ces forêts tropicales d’Asie du Sud-Est au bord de l’extinction. «Il faut agir immédiatement», concluent les auteurs de l’étude, «sous peine que le chevrotain à dos argenté ne soit à nouveau perdu».

Dans un article de Le Monde.fr une nuance est apportée : « Si ces détections constituent une « redécouverte » scientifique, An Nguyen et ses collègues soulignent que les Vietnamiens de la région n’ont jamais considéré le chevrotain comme disparu. » 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !