Un Tramway pour la Métropole: Cécile Muschotti passe à l’offensive, Hubert Falco répond

Cécile Muschotti, députée de la deuxième circonscription du Var a interpellé mardi matin la Ministre des Transports sur le projet de Transport en Commun en Site Propre de la Métropole de Toulon Méditerranée.

Cécile Muschotti: « Le tramway c’est aussi miser sur le développement économique de Toulon »

Cécile Muschotti, explique dans un communiqué : « Parce que développer le transport en commun en site propre n’est pas une option pour la Métropole de Toulon, parce que la métropole toulonnaise a le droit à la modernité,

Parce que faire le choix de prendre un transport écologique comme le tramway, contribue à préserver l’environnement d’une ville qui pollue moins et qui innove,

Parce qu’une ville qui respire mieux, améliore la qualité de l’air pour une santé favorable de ses citoyens,

Parce que le tramway c’est aussi miser sur le développement économique de Toulon et redynamiser nos cœurs de villes, j’ai interrogé la ministre auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports Élisabeth Borne, sur les voies et moyens que le gouvernement pouvait utiliser afin de permettre la mise en place d’un Tramway sur l’aire toulonnaise.

Le maire de Toulon disait le 26 janvier dernier que « pour financer de telles dépenses, il n’y a pas de solutions miracles. On les finance soit par l’impôt, soit par la dette » la ministre a pourtant clairement répondu que l’Etat met à disposition des moyens pour accompagner les métropoles qui font le choix du transport propre.

La programmation des investissements de l’Etat discuté dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités prévoit une poursuite des aides de l’Etat en faveur des projets de transport en commun en site propre. Un 4ème appel à projet pourra ainsi être lancé après les élections municipales de 2020″.

Hubert Falco : « Une bien curieuse conception de la Démocratie. »

Hubert Falco, maire de Toulon et président de TPM répond dans un communiqué de presse : « À l’issue de son intervention, la Députée a demandé à la Ministre « Quels voies et moyens le Gouvernement pourrait-il utiliser afin de permettre la mise en place d’un tramway sur l’aire Toulonnaise ? »

Si la Députée semble ignorer le principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales, qui fonde notre décentralisation, son intervention témoigne d’une bien curieuse conception de la Démocratie, en demandant à un Gouvernement ce qu’il pourrait faire pour imposer un projet à un territoire, à ses élus et à sa population…

Bien heureusement, la Ministre a rappelé à la Députée, que si un projet de tramway avait bien été présenté aux services de l’État « dans les années 2000 » (par le Front National), TPM et ses élus avaient depuis fait le choix d’un Bus à Haut Niveau de Service et que « cette décision relevait bien de l’autorité organisatrice de la mobilité, à savoir la Métropole toulonnaise et non l’État » !

La Ministre a par ailleurs confirmé que « l’État serait aux côtés de la Métropole si elle souhaite faire avancer ce projet » et que le projet « moins coûteux », de « Bus à Haut Niveau de Service de Toulon pourra trouver sa place » dans le futur appel à projets lancé en 2020 par le Gouvernement.

La Métropole TPM tient à remercier la Ministre des Transports et le Gouvernement pour le soutien apporté à son projet de Bus à Haut Niveau de Service. »

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !