Un trafiquant d’animaux sauvages interpellé dans le Var

Un homme soupçonné de se livrer à un trafic d’animaux sauvages a été interpellé dans le Var par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP), appuyés par les militaires du groupement de gendarmerie départementale du Var.

Informé fin avril dernier, d’une escroquerie relative à la vente illégale de lémuriens, l’OCLAESP se lance sur la piste du vendeur, qui aurait encaissé la somme de 17 000 euros sans pour autant avoir « livré » ces petits primates originaires de Madagascar à leur acheteur.

Les enquêteurs identifient un homme d’une trentaine d’années, domicilié en Moselle, qui serait impliqué dans des activités douteuses en lien avec le monde animalier.

Celui-ci est défavorablement connu des services, notamment pour escroquerie.

Rapidement, les gendarmes remontent sa piste jusqu’à Brignoles (83) et une vaste opération judiciaire est simultanément lancée le 1er mai dernier, dans le Var et en Moselle, avec l’appui des groupements de gendarmerie locaux.

Lors des perquisitions effectuées au domicile du suspect, à Brignoles, les gendarmes découvrent un bébé tigre blanc, tandis qu’en Moselle, au domicile de sa mère, ils trouvent quatre phalangers volants (petits marsupiaux), ainsi que neuf serpents, dont deux pythons royaux. Des animaux sauvages détenus en toute illégalité.

Présenté devant le juge, le mis en cause a été incarcéré dans le cadre d’une précédente condamnation à 8 mois de prison ferme pour escroquerie.

Les animaux recueillis par les gendarmes ont été placés au parc zoologique de la Barben (13).

Source : Gendarmerie du Var. 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !