Un deuxième confinement général en Israël, une mesure inenvisageable en France selon Bruno Le Maire

Un couvre-feu était déjà en vigueur dans une quarantaine de villes du pays, ce qui n’a pas empêché le taux d’infection dans le pays d’exploser.

Après sept heures de discussions, cris et menaces, le gouvernement israélien a tranché : un deuxième confinement général entrera en vigueur dans tout le pays vendredi à 14 heures et durera trois semaines, voire plus.

Les écoles seront fermées. Les services publics fonctionneront au ralenti. Seuls les commerces de première nécessité seront ouverts. Le secteur privé pourra fonctionner s’il n’y a pas d’accueil du public.

En France, Bruno Le Maire écarte l’idée d’un reconfinement

Invité des «4 Vérités» ce matin sur France 2, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a écarté l’idée d’un reconfinement. «C’est un scénario que je ne peux pas envisager en tant que ministre de l’Économie parce qu’on voit bien le coût que ça a pour nos entreprises, nos commerçants et pour nous tous», explique le ministre. Et d’ajouter: «Tout cela dépend de nous, du respect des gestes barrières, du port du masque, de notre comportement responsable. Ce qui est en jeu, c’est notre santé, celle de nos proches et puis c’est aussi la santé de notre économie.»
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !