Un concours pour l’avenir de la Rade : un nouveau quai de croisière en préparation

Sous la présidence de Monsieur Hubert Falco, président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée, les grands partenaires du territoire* se sont réunis cette semaine afin de constituer le premier comité de pilotage du grand projet de construction du nouveau quai de croisière. 

Le maire de Toulon raconte : « Nous nous sommes réunis pour établir la mise en place du comité qui pilotera le dossier du futur concours international pour l’avenir de la rade. Le projet est d’aménager notamment les 36000 m2 en bord de mer de l’ancien site de DCNS (Aujourd’hui Naval Group). »

L’Etat cède aux collectivités 36000m2 en bord de mer

« Le 15 décembre dernier, la Contrôleur Général des Armées nous a confirmé que l’ex-secteur DCNS pouvait être cédé aux collectivités et restitué à des activités civiles. Elle nous confirmait également que certaines activés de la Défense Nationale resteraient durablement présentes au sein de l’Arsenal du Mourillon mais qu’elles pourraient se satisfaire d’activités civiles à proximité, sous certaines conditions bien sûr. Dès lors que peut-on imaginer de plus attrayant à aménager, de plus attractif qu’un secteur de bord de mer ? de bord de Rade ? comparé aux surfaces contraintes à l’intérieur du port de plaisance dont on se serait contenté si cette opportunité ne s’était pas présentée. »

Des nouveaux aménagements respectueux de l’environnement

Il prévient : « Les nouveaux aménagements devront plus encore qu’auparavant être respectueux de l’environnement en proposant des dispositifs maitrisant la qualité de l’eau et de l’air en particulier. Ils devront s’intégrer dans l’urbanisme de la ville. Ils devront respecter les règlementations de sureté et de sécurité tout en permettant au citoyen de s’approprier des lieux symboliques ».

Un  grand concours d’architecte

« Dès lors nous pourrons maintenir le Port de Toulon-La Seyne Brégaillon dans la carte des destinations méditerranéennes prisées par les armateurs du monde entier. Pour toutes ces raisons nous avons décidé de créer un Comité de pilotage pour préparer l’aménagement du secteur allant de Mayol à Pipady et définir ensemble les conditions d’un grand concours de qualité largement ouvert au national et à l’international ».

Des belles retombées économiques pour les villes

Il termine « Notre Rade, nos villes, bien-sûr avec le territoire de la ville de La Seyne-sur-Mer et le territoire de la ville de Saint-Mandrier, notre métropole se développent de manière continue depuis pus de quinze ans tirant vers le haut l’emploi dans le Var et dans la Région PACA. Cette situation ainsi que tous les aménagements réalisés à ces effets améliorent progressivement la qualité de vie de nos concitoyens ».

*( Le Ministère de la Défense, la Préfecture du Var, la Préfecture Maritime, la Région Provence-Alpes-Côtes d’Azur, le Département du var, la Métropole TPM, la Ville de Toulon, la Ville de la Seyne-sur-mer, la ville de Saint-Mandrier et la Chambre de commerce d’Industrie du Var).

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !