18.6 C
Toulon
jeudi 26 mai 2022

Tamaris : Dans le projet qui prend corps nichent de belles surprises

Après de nombreuses réunions publiques organisées sur place, des ateliers de concertation et des enquêtes en ligne, le 25 mars dernier à la Bourse du travail, plus de 200 personnes avaient fait le déplacement. L’architecte paysagiste, Vincent Guillermin a dressé les premières esquisses du projet de réhabilitation de la corniche de Tamaris. 

“Un balcon unique sur la Méditerranée

Devant une salle conquise, Nathalie Bicais, maire de La Seyne, prend la parole : “Des maisons du XIXème siècle, un patrimoine architectural unique, des cabanes de pêcheurs sur pilotis, des séquences aux Sablettes qui font penser à la Floride (…) ces 4,7 km qui longent la mer sont un balcon unique sur la Méditerranée. Depuis le temps que nous entendons parler de cette réhabilitation, je suis heureuse de vous annoncer que c’est aujourd’hui que tout se joue. Ce soir, vous aurez un aperçu de ce projet ambitieux qui fera rayonner notre territoire, celui de la métropole et même de la région.” Si les enquêtes effectuées au préalable ont révélé que les attentes les plus fortes des usagers de la corniche concernent une promenade piétonne sécurisée et la création d’une piste cyclable, Vincent Guillermin met en avant des difficultés d’ordre technique : “La largeur des tronçons varie selon les endroits. Afin de répondre à toutes les attentes, nous aurions besoin de 16m. Or, nous disposons parfois de 13m et souvent de 10m. De plus, le parapet qui longe la mer est classé d’intérêt patrimonial. Cela signifie qu’il faut le conserver.”

Des pontons pour déambuler sur l’eau 

Pour pallier le problème, il faudra décider de mettre la circulation en sens unique (de la corniche Giovannini au port du Manteau) ou d’aménager la zone piétonne sur des pontons qui surplomberont la mer. “Les pontons promenade”, perpendiculaires à la route, seront reliés entre eux et s’échapperont jusqu’à des dizaines de mètres vers le large. Ces derniers seront disposés tout le long de la Corniche Pompidou qui pourra ainsi conserver des voies de circulations à double sens, se voir doter d’une piste cyclable ainsi que d’espaces végétalisés aux côtés des arrêts de bus.

Le plaisir de s’échapper vers le large allié à l’écologie 

Si l’idée est séduisante et qu’elle a recueilli un vif enthousiasme dans l’assistance, l’architecte prévient : “Ce concept devra être validé en amont par les services de l’Etat avec qui nous sommes actuellement en discussion. Cet aménagement est rendu possible par le fait que les fonds marins sont très dégradés à ces endroits. Nous pensons également utiliser ce concept pour essayer de redonner un peu de vie à la faune et la flore existantes, avec peut-être des niches écologiques pour poissons.” 

Des zones d’animation sur la corniche 

Vincent Guillermin propose également des “zones d’animation” afin d’admirer le panorama, de pêcher comme à l’habitude de certains et de se distraire. Ainsi “il y aura un vrai quai à Balaguier avec une zone ombragée”, plus loin, du côté de l’esplanade Sébille, “des gradins en escaliers seront réalisés avec vue sur la mer”, bien entendu la pinède sera conservée. Du côté du Port du Manteau, un jeu de boules ombragé sera également créé. Plus loin, il sera proposé de “requalifier la zone humide du Croûton pour en faire un parc naturel avec un espace de jeux et une tour d’observation.”

Vous pouvez encore participer à l’avancement des idées.

De nombreux ateliers seront encore organisés dans les prochains jours et une nouvelle réunion publique aura lieu en juillet afin de présenter aux riverains le projet finalisé.

Les prochains ateliers auront lieu le jeudi 31 mars prochain de 14h à 16h30 ainsi que jeudi 7 avril de 14h à 16h30 et de 17h30 à 20h. Sur inscriptions au 04.94.06.96.33
spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !