Solène Robillard, diplômée de conduite d’un chien d’assistance dit d’accompagnement social

Après 20 ans de pratique, en qualité d’orthophoniste, auprès de patients ayant des pathologies neurologiques et neuro-dégénératives, Solène Robillard a choisi d’intervenir en ayant désormais un chien à ses côtés.

Noisette, Golden Retriever femelle de 2 ans, qui a été formée par l’association Handi’chiens, est arrivée auprès de Solène le 10 novembre 2019.

Pour aboutir à cette alliance hors du commun, Solène a d’abord constitué un dossier, suivi une formation d’écriture de projet et une formation diplômante, pour travailler avec un chien d’assistance dit d’accompagnement social.
Pour se mettre au service des diverses pathologies à traiter, les liens avec l’animal sont basés sur la confiance et la complicité.

Noisette sait répondre à plus de 50 commandes et elle est en permanence dans le désir d’apprendre.
Pour Solène, c’est une attention de tous les instants, aussi bien pour le bien-être de ses patients, que pour celui de Noisette. Le confort mutuel du patient, du patricien et du chien, voilà la clé de voûte de la réussite de ce projet.

Sur une journée, le Golden Retriever rencontre 5 à 6 patients le matin, puis c’est une plage de détente pour reprendre des forces et retrouver l’après-midi, le même nombre de patients.

Mme Robillard consulte à son cabinet mais elle va aussi dans les EHPAD et à domicile. Il faut en permanence veiller au bien-être de l’animal, car certaines pathologies sont lourdes et fortes en émotions.

Cette médiation animale est un canal comme pourrait l’être la musique, le dessin utilisé en plus des méthodes orthophoniques. L’objectif est de maintenir et stimuler les fonctions cognitives et langagières en y incluant des activités associant le chien (travail de mémoire, de langage…)

Les patients sont orientés par leur médecin traitant pour des séances d’orthophonie, et Mme Robillard leur laisse le libre choix pour la présence de Noisette.

A ce jour, l’effet de motivation est excellent et l’attente de la part du personnel des EHPAD, très grande.
La simple présence du chien dans l’établissement est déjà un vecteur de communication.

L’association Handi’chiens assure le suivi avec une formation continue, animal et thérapeute.
En dehors des heures de présence auprès des patients, Noisette mène une vie normale entre balades et moments de complicité avec la famille de Mme Robillard.

Comme tous les chiens d’assistance, Noisette doit être accueillie dans tous les lieux publics, ce qui est nécessaire à sa formation.
A travers ce projet, et les bienfaits qu’il procure à ses patients, Solène Robillard souhaite sensibiliser le public autour des valeurs de l’association en mettant à l’honneur, la chaîne de bénévoles qui a contribué à la formation de Noisette. Elle a passé 16 mois en famille d’accueil et 6 mois dans un centre d’éducation, pour déceler ses facilités.

Puis Solène a suivi avec elle une semaine de formation très intense, destinée à développer des liens d’attachement, indispensables à la réussite du binôme.

Pour Solène, les Handi’chiens sont des animaux d’exception, il faut en être digne… Au quotidien, elles continuent tous les jours à s’apprivoiser pour apporter les meilleurs soins aux patients.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !