Sécurité à La Seyne-sur-mer : « Il faut rétablir le contact avec la population ».

Vendredi matin, le maire de la commune de La Seyne-sur-mer a organisé un rendez-vous avec la presse afin de rendre compte des dernières actualités de la commune. La question de la sécurité a été longuement débattue. Le premier magistrat y a d’ailleurs annoncé vouloir  « prendre de nouvelles mesures ».

Une entrevue ratée, un second rendez-vous qui tarde à venir.

Marc Vuillemot commence : « Nous avons joué de malchance. Le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a démissionné quelques jours à peine avant une entrevue programmée à La Seyne-sur-Mer. Depuis, malgré la promesse de la Chef de Cabinet du nouveau Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, que le sujet serait « traité dans l’immédiat », nous sommes sans nouvelle ».

Une République égalitaire, c’est cela, à situation comparable, remède comparable !

« Nous ne demandons ni plus ni moins ce qui a été promis à Grenoble, Échirolles et Saint-Martin-d’Hères qui comptent en tout 234.776 habitants, tandis que Toulon et La Seyne abritent 232.382 résidents. Tout simplement parce que la République égalitaire, c’est cela : à situation comparable, remède comparable ! »

Pourtant, malgré un nouveau courrier rédigé conjointement avec les maires de Hyères et de Toulon, le gouvernement tarde à agir. En attendant donc, le maire de la commune décide « de prendre de nouvelles mesures » et promet, entre autres, un nouvel équipement pour les policiers municipaux.

Les policiers municipaux sont intervenus 2263 fois en 2017 sur simple demande des administrés.

Le maire de la commune raconte : « J’entends parfois, que les policiers municipaux « ne servent qu’à verbaliser ou bien alors ne servent carrément à rien ». C’est assez irritant lorsqu’on connait les chiffres de leurs actions et leurs fonctions diverses et variées. D’abord, c’est le seul service de la ville que l’on peut contacter 7j/7. L’hiver ils sont joignables 18h par jour contre 20h l’été. En 2017, ils sont intervenus pas moins de 2263 fois à la simple demande des administrés. Il y a eu 148 interpellations l’année passée. Ils interviennent aux côtés des policiers nationaux lorsque cela est nécessaire, ils font également du rappel à l’ordre, par exemple lorsque les collégiens sont absents depuis longtemps. Accident de la route, fuite de gaz, individu armé, détention de stupéfiant, cambriolage, ils sont partout où l’on a besoin d’eux. Le travail est fait ». 

Rétablir le contact avec la population :

Il reprend : « Mon premier souhait est que la police municipale puisse renouer le contact avec la population. Pour ça, il faut lui en donner les moyens. D’abord nous allons créer une « brigade cadre de vie ». Les agents seront en charge de passer la porte des commerçants pour demander si tout se passe bien, de lutter contre les incivilités, de dialoguer avec les citoyens en somme … Il ne sera plus question de croiser simplement une voiture de police qui circule dans le centre ancien. Les agents seront présents là où il y a du monde, et surtout à pied. Le but est qu’ils se mêlent à la population et que le dialogue se fasse … » 

De la Prévention plutôt que de la Répression :

« Nous allons doter la ville d’un nouveau dispositif: les caméras piétons et la vidéo-verbalisation. Dans un premier temps, il sera placé sur le rond point Yitzhak Rabin, où l’incivilité de quelques automobilistes provoque des bouchons. Puis nous développerons le système pour continuer de dissuader les mauvais comportements. Les policiers municipaux n’auront plus pour fonction de verbaliser les automobilistes, mais au contraire de les prévenir que la sanction risque de tomber si une infraction est commise … puisqu’ils seront filmés… »  

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !