13.1 C
Toulon
vendredi 2 décembre 2022

Rouvrir le monde : L’art aux couleurs de la Provence

La Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur a souhaité décliner l’été culturel 2022 en résidences d’artistes Rouvrir le Monde afin de relier Culture et Loisirs pour les enfants et les jeunes pendant l’été. La ville d‘Ollioules participe à ce projet avec la Maison des Jeunes et le centre de loisirs Lei Platano, en accueillant une artiste qui a choisi un mode d’expression original.

Flora Kuentz, artiste, décoratrice et accessoiriste originaire de Hyères, est aussi diplômée en design d’espace et en sculpture en canne de Provence. Décoratrice dans le milieu du spectacle, notamment auprès des productions du film « Bac Nord » de Cédric Jimenez ou du court métrage « L’eau qui dort » de Leila Gentet. Elle a découvert la canne de Provence et a décidé d’utiliser ce matériau unique pour en faire des sculptures architecturales.
Matériau emblématique de notre commune, la canne de Provence, offre aussi de grandes possibilités en termes d’architecture artistique. Flora la tresse et la croise afin de réaliser ses œuvres, toutes plus originales les unes que les autres.
Elle a déjà réalisé plusieurs œuvres en canne, qu’elle fend elle-même avec les outils de l’époque. Cornets, igloos, voiles tournantes, sphères… Flora est toujours à la recherche d’outils anciens pour revenir aux méthodes ancestrales. Elle fait aussi attention à adapter ses créations à l’identité du lieu dans lequel elle expose. Si ses œuvres ont une portée avant tout décorative elles peuvent aussi servir en tant qu’objets du quotidien : paravent, brise-soleil suspendu, résille murale, tunnel protecteur pour poulailler, pour plantations…

Dans le cadre du projet qu’elle anime à Ollioules jusqu’au 5 août, Flora va permettre aux enfants et aux adolescents de réaliser une création en canne de Provence. L’opportunité de faire un retour historique sur l’usage de la canne de Provence pendant de l’âge d’or de l’horticulture à Ollioules. La canne servait à l’époque à fabriquer les paniers dans lesquels étaient disposées les fleurs coupées après la récolte. Très attachée à cette histoire, Flora est toujours à la recherche de témoignages, d’outils, de techniques de l’époque.
L’œuvre réalisée sera mise en place dans le jardin des Heures qui jouxte le musée de la Fleur d’Ollioules et de l’Olivier. Cette création fera l’objet d’une présentation publique le 5 août à 12h en présence des enfants, des jeunes, de leurs parents et des institutions ayant participé au projet.

spot_img

Nos derniers articles

spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !