Rodéo urbain à Six-Fours : l’adolescent fait de la garde à vue, l’engin détruit, la réaction du maire.

Le Rodéo Urbain connait un véritable essor partout en France. Depuis le 3 août dernier, une nouvelle loi permet de punir plus sévèrement les amateurs de sensations fortes qui s’adonnent à ces acrobaties. À Six-Fours, dans un quartier où un jeune a perdu la vie quelques mois auparavant, un adolescent écope d’une sanction exemplaire. 

Le Rodéo Urbain : qu’est ce que c’est ?

L’insupportable vrombissement des moteurs, les slaloms et acrobaties des conducteurs n’hésitant ni à prendre des risques ni à exposer les autres à de graves accidents, au guidon de mini motos, quads et autres moto de cross. De plus en plus d’amateurs de sensations fortes s’adonnent à une acrobatie qui porte bien son nom: le rodéo urbain. En 2017, d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, 7.152 rodéos ont été constatés en France par la police nationale.

Une nouvelle loi pour lutter contre ces nuisances.

Les rodéos urbains sont devenus un véritable fléau partout en France et si les riverains en subissent quotidiennement les conséquences, une nouvelle loi promulguée le 3 août denier, permettra peut-être d’endiguer la chose. En effet, cette dernière créée une nouvelle infraction permettant de sanctionner les « comportements compromettant délibérément la sécurité ou la tranquillité des usagers de la route ». Visant les scooters et les quads mais aussi tous types de véhicules à moteur, elle est passible d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende, avec des circonstances aggravantes lorsque les faits sont commis en réunion ou par une personne alcoolisée et/ou ayant consommé des stupéfiants, ainsi qu’en cas de défaut de permis.

Un phénomène bien connu du côté du Lycée de la Coudoulière …

Si le phénomène connait un véritable essor partout en France, il en est de même pour la commune de Six-Fours. De nombreuses plaintes émanent depuis plusieurs années des habitants du quartier de la Coudoulière, près du Lycée, où les habitants se disent excédés par le bruit incessant des moteurs et la dangerosité des acrobaties. Pire, il y a quelques mois de cela, un jeune homme a trouvé la mort au guidon de son deux-roues devant le lycée professionnel. 

À Six-Fours, un adolescent voit son deux-roues détruit et est invité à rencontrer un juge pour mineurs…

Ce lundi, un jeune garçon, a effectué un levé de roue, des slalomes et des freinages devant des policiers en civil. Quand ces derniers ont souhaité le contrôler, « il s’est enfui en prenant des sens interdits et en conduisant comme un cinglé » explique Gilles Valérian dans Var Matin.

Une fois intercepté, le jeune garçon, habitant de la commune d’Ollioules est resté en garde à vue jusqu’au lendemain matin. Dans le même article, cité plus tôt, il est expliqué que « l’adolescent avait déjà était sermonné quelques heures auparavant« .

La justice tranche, l’engin motorisé est confisqué et sera détruit. Le jeune garçon, lui, devra rencontrer le juge pour mineurs…

Le maire de la commune Jean-Sébastien Vialatte s’exprime.

Sur les réseaux sociaux, le premier magistrat a expliqué : « À la suite du tragique accident qui s’est produit il y a quelques mois aux abords du lycée de la Coudoulière, la Police Municipale de Six-Fours ainsi que la Police Nationale ont renforcé leurs patrouilles dans ce secteur. Il y a quelques jours, un jeune conducteur de deux roues a été interpellé en infraction. Je salue aujourd’hui la décision du parquet d’ordonner la destruction de l’engin motorisé ».

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !