Rencontre de proximité à Six-Fours: Nouveau projet immobilier, circulation difficile, les résidents ont obtenu des réponses

Vendredi en fin d’après-midi, les résidents du chemin Julien à Six-Fours avaient rendez-vous avec le premier magistrat de la commune, Jean-Sébastien Vialatte, et une poignée d’élus. 

Il y a plusieurs semaines, les habitants du quartier s’étaient rendus au théâtre Daudet pour se voir présenter le prochain projet immobilier prévu dans leur rue. Les problématiques soulevées étaient liées notamment à la circulation et aux places de parking limitées.

Un promoteur qui ne répond pas aux exigences:

Le premier magistrat avait promis des mesures, comme le fait d’obliger les promoteurs à construire deux places de parking pour un logement dans un premier temps et de faire de cette rue un sens unique afin de limiter la gêne occasionnée par la circulation.

Problème, après une énième relecture du projet imaginé sur le papier, des places de parking étaient manquantes. C’est un résident qui l’avait fait remarquer. En pleine conférence, le maire de la commune s’était alors emporté auprès des architectes : « C’est une grossière erreur et le permis de construire ne sera pas délivré, vous allez reprendre le projet et le refaire intégralement afin que la condition que j’ai exigé soit respectée ». 

Ce vendredi, le projet était toujours en train d’être travaillé par le promoteur immobilier quand le maire s’est entretenu avec les résidents : « Ils seront probablement obligés de réduire les logements afin de pouvoir respecter le nombre de places de stationnement par habitation. Nous avons également exigé le fait que les box soient ouverts pour les voitures, afin qu’ils ne se transforment pas au cours des mois en débarras ». 

Un sens unique qui ne convient pas aux résidents.

Concernant les nouvelles mesures prises dans la rue, elles ne font pas des heureux. La municipalité a décidé depuis une quinzaine de jours de passer la rue en sens unique. Des feux tricolores ont été échangés contre des panneaux sens interdits. Le voisinage en est insatisfait. Une voisine raconte : « Un virage en particulier est très difficile à prendre dans ce sens là. Une voiture de police s’y est reprise à de nombreuses fois pour pouvoir monter après avoir patinée, et le camion qui livre le fioul ne peut même pas venir à présent. » 

Le maire tempère : « C’était pour vous arranger car on m’a fait remonter que les voies étaient trop étroites pour se croiser. Changer des panneaux ne coûtent rien, nous avons essayé. Nous ne sommes pas obtus pour autant, si cela ne vous convient pas et que vous êtes unanimes, laissez-moi une quinzaine de jours, et les feux tricolores reviennent. » 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !