Rade de Toulon : escale zéro fumée « Nous allons 5 fois plus loin que ce que la loi impose »

Depuis le 1er janvier dernier, la teneur maximale d’oxyde de soufre dans le carburant des navires passagers est passée de 1,5 à 0,5 %. La Métropole TPM a décidé de créer, comme dans la Manche, la Mer du Nord ou la Baltique une Zone d’émissions contrôlées dans laquelle la teneur est de 0,1 %, via la signature d’une convention avec la région Sud et Corsica ferries.

Les chiffres :

Les travaux prévus :

Les équipements pour répondre aux besoins seront mis en œuvre sur le Port de Commerce de Toulon, au niveau des trois quais – Corse, Minerve et Fournel – à proximité immédiate de la gare maritime Toulon Côte d’Azur (TCA). Le projet est réalisé en concertation avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var et les acteurs de la communauté portuaire dans le port de Toulon.  Le projet de branchement des navires à quai est labellisé par les deux Pôles de compétitivité Mer Méditerranée et Cap Energie.

Le mot du Président de la Métropole TPM, Hubert Falco :

« En février dernier, nous avons conjointement annoncé, avec le président de la CCIV et le président de Corsica Ferries, le projet de branchement de l’ensemble des quais du Terminal Toulon Côte d’Azur.

Aujourd’hui, aux côtés des villes portuaires de Marseille et Nice, Toulon fait désormais partie du dispositif lancé par la Région Sud « Escales zéro fumée », en faveur d’un transport maritime toujours plus vert et propre.

Mesure phare du plan, le branchement électrique des quais de Toulon est lancé, et les travaux débutent fin février 2020.

La Métropole TPM va plus loin, en appliquant les mêmes règles que dans les zones ECA, concernant le taux de soufre dans le carburant ; les ferries qui entrent dans la rade doivent utiliser, dès 2020, un carburant à 0,1% de soufre ;

Nous allons 5 fois plus loin que ce que la loi impose aujourd’hui et nous allons diviser par 35 les émissions de soufre dans la Rade. »

2 Comments
  1. toujours du blabla, vu le temps d’embarquement et de débarquement des ferries, ils n’arrêteront pas leurs moteur, toujours que du blabla à 25 millions et sûrement plus vu le nombre d’enveloppes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !