Portrait : Eléonore, parapsychologue : « Mon métier, c’est apporter un éclaircissement »

C’est dans cette maison que toutes les femmes de sa famille ont découvert leur don particulier: magnétisme ou voyance. Et c’est là sous ces arbres centenaires, qu’Eléonore exerce. Enfant, elle avait vu déjà, les amis de sa grand-mère se presser devant la porte de la demeure familiale pour avoir quelques conseils avisés, ou recevoir des pommades à base d’herbes.

Pourtant ici, il n’y a pas de magie. Seulement une sensibilité extrême qui lui permet de percevoir ou de deviner l’invisible. Eléonore dit pratiquer “​la médecine de l’âme”​ . Son métier, explique-t’elle,​ “c’est apporter un éclaircissement”​ aux personnes qu’elle rencontre. Elle poursuit : ​“Je me concentre sur la voix, car c’est cette dernière qui me livre le secret des êtres. Lorsque je dialogue avec une personne qui m’ouvre les portes de sa vie, je ressens certaines vibrations, quelques mots me viennent à l’esprit, je vois des images, j’ai des intuitions.”

Elle poursuit :​ “Une consultation, c’est une chose très intime, un moment privilégié. J’ai soudainement accès à toute une vie, à des désirs secrets, des ambitions rêvées, des douleurs cachées aussi souvent. Alors un secret s’instaure avec cette personne qui vient me rencontrer. Dès les premières minutes, nous nous lions, et je dois faire mon possible pour comprendre les enjeux de cette rencontre ​et répondre le plus clairement à toutes les interrogations avec bienveillance.​”

Oracles, boule de cristal, planche de Ouija, ses mains vont et viennent entre les différents accessoires. Elle reprend : ​“C’est à l’adolescence que j’ai commencé à avoir des intuitions poussées sur mon entourage et à deviner certains faits avant qu’ils ne se produisent. ​J’ai pourtant choisi une autre voie, avant de décider, comme une évidence, ou comme un hommage, d’en faire mon métier. Car la voyance est mon héritage familial. Aujourd’hui par le biais du bouche à oreille, je travaille de Six-Fours, mon village natal, avec l’Europe entière. Je reçois chez moi, et je fais aussi beaucoup de consultations téléphoniques grâce à mon site internet.” Elle nuance : “Mais pour que la consultation soit réussie, j’ai besoin de beaucoup d’énergie. C’est pour cette raison que je ne peux pas multiplier les contacts dans une journée. Chaque consultation est importante et me demande une forte concentration.”

Le sourire est bienveillant, la voix douce. Eleonore sait amadouer une âme pour qu’elle livre ses secrets. Mais elle le sait, si son devoir est de guider, jamais elle ne peut interférer dans la destinée d’autrui. ​“La vie c’est comme un train à bord duquel nous montons, mais dont nous ignorons la destination. Si la finalité est écrite, nous avons le pouvoir de modifier notre chemin, de faire quelques détours et parfois même de gagner du temps. Mais je ne suis pas là pour dicter aux gens leurs prochains choix. Chacun est maître de sa propre histoire. Moi, suis simplement une aide qui conseille avec franchise.”

Elle termine :”​Par exemple, si je vois un divorce, je peux vous le dire, mais si vous décide qu’il est encore l’homme de votre vie pour les dix années à venir, il le sera. Vous ne changerez pas la finalité de l’histoire, mais vous aurez prolongé l’anecdote de quelques années.” Elle sourit : “On me rappelle parfois des années plus tard, pour me dire : “C’est finalement arrivé”.

Eléonore Voyance, 09 50 82 05 31, contact@voyance-eleonore.com , Accès direct, cliquez ici. 

Cet article est extrait du Hors Série Papier « Le Savoir-Faire Six-Fournais ».

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !