8.7 C
Toulon
vendredi 2 décembre 2022

Plongez dans le monde d’Agnès M. Une artisane d’art qui fait voyager la nature dans le temps.

Agnès Molitor est une magicienne. À l’aide d’un ancien procédé photographique, elle fait voyager paysages, portraits, fleurs et autres petites merveilles offertes par la nature dans le temps.

Parce qu’elle utilise une émulsion photosensible qui a été exploitée pour la première fois il y a de cela un siècle et demi et qu’elle ajoute à ses créations coups de crayons et juxtapositions de matières, une question revient souvent : « Ne serait-ce pas une toile plutôt qu’une photographie? » L’artisane d’art répond : « C’est bien la lumière qui permet de transposer l’image sur le papier, c’est donc une photographie sans conteste. Mais puisque j’ajoute des coups de pinceaux et que je joue parfois avec les réactions chimiques que peuvent provoquer certains ajouts comme des épices ou des bulles de savon (…) le champ des possibles reste ouvert. En jouant de la sorte avec les frontières et en y mêlant de la matière, je propose des pièces uniques entièrement réalisées à la main. Ces dernières peuvent d’ailleurs comporter parfois des défauts (taches, rayures, papier irrégulier) mais tout cela est lié intrinsèquement au procédé artisanal.« 

Si Agnès multiplie les marchés d’artisans d’art pour faire découvrir ses œuvres, elle propose également des formations. « Je suis assez à l’aise avec mon travail pour savoir que ce que j’offre au monde, c’est mon regard. Je n’ai donc aucun problème avec l’idée de partager mes connaissances. On peut s’enhardir à l’idée d’utiliser une technique secrète, la vérité, c’est qu’il y aura toujours quelqu’un pour y avoir pensé avant, alors, autant partager. » Dans son atelier, les projets se multiplient. En plus de ses créations qu’elle réalise « à l’envi », Agnès propose d’autres services.

« Depuis peu, je restaure les anciennes photos que l’on m’apporte pour en faire de nouvelles œuvres. De manière plus intime, par un procédé technique, je fige aussi des portraits sur le marbre en utilisant également des huiles essentielles. Cela permet de matérialiser un souvenir que l’on peut transporter partout avec soi. C’est une chose qui apaise parfois en période de deuil. »

Agnès M. Photos artistiques www.agnesm.fr Instagram @agnesmphotographiste

spot_img

Nos derniers articles

spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !