Nigeria : un triple attentat attribué à Boko Haram fait au moins 30 morts

Au moins 30 personnes et plus de 40 blessées ont été tuées dans un triple attentat-suicide attribué à Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. L’attentat est à ce jour, le plus meurtrier perpétré par le groupe islamiste depuis des mois dans cette région, a-t-on appris lundi auprès des services de secours.

Usman Kachalla, le chef des services de secours d’urgence du Borno, affirme que le nombre de victimes aurait pu être moindre si les secours avaient eu un accès plus rapide à Konduga : « Le manque d’infrastructures médicales appropriées pour gérer ce genre d’urgence et le temps passé à obtenir l’autorisation [de l’armée, ndlr] de se rendre [sur les lieux] depuis Maiduguri a contribué à ce lourd bilan ». 

Selon une source du journal le Daily Trust“trois kamikazes, deux femmes et un homme, ont fait exploser leurs bombes artisanales, près d’un café et d’un lieu où étaient diffusés des matchs de football en face du dispensaire de la localité de Mandarari, à Konduga”.

À ce moment-là vers 21 heures dimanche, des dizaines de personnes étaient rassemblées dans ce village, situé à une quarantaine de kilomètres de Maiduguri, la capitale de l’État du Borno.

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !