Mobilité : le deuxième appel à projets « continuités cyclables » est lancé

Dans le cadre du plan vélo, annoncé en septembre 2018, l’appel à projet pour les « continuités cyclables » est reconduit en 2020. Une enveloppe de 50M€ est prévue pour soutenir le déploiement et réduire les ruptures sur les itinéraires cyclables.

Présenté en septembre 2018 par le Premier ministre, le Plan « Vélo et mobilités actives » porte une ambition inédite pour faire du vélo un mode de transport à part entière. Dans le cadre du second appel à projets « Fonds mobilités actives – Continuités cyclables », Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des Transports, invitent tous les candidats à déposer leur dossier dès aujourd’hui.

« Le premier appel à projets a permis de faire émerger de nouvelles solutions pour développer l’usage du vélo dans tous les territoires. L’objectif est de tripler la part d’utilisation du vélo dans l’ensemble des déplacements du quotidien d’ici 2024, en passant de 3 à 9 %. Pour amplifier cette dynamique, nous invitons les acteurs locaux à déposer leur candidature pour accompagner cette transition vers une mobilité plus douce et plus propre. » déclarent Élisabeth Borne et Jean-Baptiste Djebbari.

Cet appel à projet s’inscrit dans la continuité du premier appel à projet, lancé par le Gouvernement en décembre 2018 « Fonds mobilités actives – Continuités cyclables ». Sur les 275 dossiers déposés, 152 projets avaient été retenus, couvrant 111 territoires. Ces projets ont bénéficié d’une aide totale de 43,7 millions d’euros de subventions, pour la réalisation de projets d’aménagement cyclables comme la création de passerelles, la sécurisation des franchissements de carrefours complexes, etc.

L’appel à projets « Continuités cyclables 2020 » vise à soutenir le déploiement d’itinéraires cyclables continus dans tous les territoires. Ceux-ci font en effet parfois face à des discontinuités (rocades urbaines, voies ferrées, etc.) qui peuvent être dangereuses et découragent de nombreux cyclistes.

 L’appel à projets est ouvert à tous les maîtres d’ouvrage publics, notamment les collectivités locales (y compris départements) et groupements de collectivités, autorités organisatrices de la mobilité, établissements publics de coopération intercommunale, quelle que soit leur taille, dès lors que le projet s’inscrit dans une politique territoriale de mobilité et un schéma préalablement défini et déjà en cours de réalisation.

 L’enveloppe disponible pour cet appel à projets se monte à 50 millions d’euros.

Les candidats sont invités à déposer leur projet du 1er février au 31 mai 2020 (inclus). Pour en savoir plus.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !