Meurtres à La Seyne, les suspects interpellés : Le billet de Marc Vuillemot

En septembre 2018, des tirs avaient eu lieu dans la cité Berthe à La Seyne-Sur-mer provoquant la mort de deux jeunes : William Gomis et Daniel Nicolae Ilie, 14 ans. Dimanche et lundi dernier, 4 individus ont été interpellés. Dans son blog, Marc Vuillemot s’épanche :

« Vives félicitations aux policiers qui ont arrêté plusieurs individus suspectés d’être impliqués dans l’un des très graves événements criminels que connaissent depuis deux ans les quartiers populaires de notre métropole, celui qui a endeuillé deux familles aux abords de « L’Abricotier », au quartier Berthe, en septembre dernier.

Lorsque les choses vont dans le bon sens, il faut le dire. Je l’ai exprimé au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avec lequel j’ai eu un échange il y a quelques jours. On avance mais on n’est pas encore au bout de la route.

L’ACTION EFFICACE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET DE LA POLICE JUDICIAIRE

Après avoir obtenu en 2012 le classement de La Seyne en « zone de sécurité prioritaire », d’où a découlé la création d’une « brigade spécialisée de terrain » et une meilleure coordination des actions de l’ensemble des acteurs partenaires de notre « conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance », dont le travail est aujourd’hui cité en exemple, j’ai dû saisir le Premier Ministre pour que nos sites fragiles de La Seyne, Toulon et Hyères deviennent « quartiers de reconquête républicaine ».

J’ai enfin été entendu et le ministre de l’Intérieur est venu il y a quelques semaines à La Seyne annoncer pour l’automne prochain des renforts humains et logistiques pour la police de sécurité publique. Et j’ai profité de mon tout récent échange avec lui pour lui demander de conforter en outre les effectifs de la police judiciaire, requête dont il m’a assuré qu’elle sera prise en compte.

 

VERS UNE REPRISE DU CONTRÔLE DU MARCHÉ DU CANNABIS PAR L’ÉTAT ?

Chacun sait que l’accroissement de la délinquance dans nos quartiers populaires est à relier au narcotrafic. Agir pour tarir la demande en poursuivant les opérations menées depuis quelques temps pour interpeller les consommateurs de stupéfiants aux abords des lieux de vente est aussi un moyen d’assécher l’offre des dealers.

Dans cet esprit, de même que j’indiquais il y a quelques temps qu’il serait judicieux de suivre l’expérience canadienne de dépénalisation de l’usage du cannabis récréatif avec sa commercialisation règlementée sous monopole d’État, peut-être serait-il opportun d’étudier de près les recommandations similaires du très officiel Conseil d’analyse économique, organisme rattaché au Premier Ministre, et de prendre connaissance de l’Appel lancé sur « L’Obs » par 70 personnalités de la médecine, de l’économie et du monde politique, notamment nombre d’élus locaux de toutes sensibilités, du centre-droit à la gauche et l’écologie…

 

LA FORMATION, REMPART PRÉVENTIF CONTRE LA DÉRIVE DÉLINQUANTE

Les moyens de l’éducation, celle de l’École bien sûr, mais également celle des animateurs, éducateurs, travailleurs sociaux, publics et associatifs, du périscolaire, du loisir socio-éducatif, du sport et de la culture, vont très certainement être également confortés, ainsi que l’a annoncé Julien Denormandie, ministre de la Ville, lors de l’inauguration de notre nouvel « Espace sportif et d’accueil des jeunes ».

La formation aux savoirs, aux savoir-faire et aux savoir-être, de 0 à 25 ans, est le meilleur moyen de prévenir en amont l’empêtrement dans les mailles de la délinquance et de la criminalité. C’est la raison pour laquelle il reste à l’État à reconnaître que sa réforme des parcours vers l’insertion professionnelle des plus éloignés de l’emploi doit être réajustée car non efficace, ni par les « emplois francs » dont les entreprises ne se saisissent pas, ni par le bien trop faible financement des « parcours emploi compétences » auxquels les employeurs associatifs renoncent car ils ne peuvent plus en assurer le bouclage financier.

DES EFFORTS À POURSUIVRE POUR LA QUALITÉ DE VIE DU QUOTIDIEN

L’action sur le cadre de vie des quartiers où vivent les plus fragilisés par les dures réalités économiques est également déterminante pour prévenir les dérives. L’un des plus importants programmes de rénovation urbaine de France se termine à Berthe : l’habitat a été rénové, des équipements publics pour l’éducation, la culture, le sport et l’action socio-éducative ont été remis à neuf ou créés, l’environnement urbain a été repensé.

Mais cette intervention sur les infrastructures doit être confortée par une présence quotidienne des services publics de proximité qui doivent s’améliorer, pour la justice et le droit, pour l’accompagnement social, et, naturellement, pour la gestion du logement social, en matière d’offre accessible équitable, d’écoute des résidents, d’entretien et de salubrité.

Je salue en ce sens la dynamique des associations de locataires et la récente création du Comité d’intérêt local (CIL) de Berthe qui a toute sa place à prendre dans le collectif des CIL de La Seyne, interlocuteur privilégié de la puissance publique pour l’amélioration des conditions de vie.

CE N’EST PAS LE MOMENT DE LÂCHER LA BRIDE

Les efforts tous azimuts doivent être poursuivis. La très grande majorité des Seynois de nos quartiers fragilisés sont des citoyens responsables qui n’aspirent qu’à la dignité, à la tranquillité et au bien vivre ensemble. On doit parvenir à ce que la poignée de délinquants qui perturbent, voire terrorisent, cesse son activité malfaisante, et que d’autres, notamment chez les plus jeunes, n’empruntent pas le même chemin.

C’est à notre portée, pour peu que les volontés soient partagées et que les moyens d’agir soient à la hauteur des besoins. »

Pour suivre les billets de Marc Vuillemot, cliquez ici. 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !