Marc Vuillemot invite le gouvernement à agir au plus vite : « À présent, c’est la sécurité de nos concitoyens qui est en jeu. Il y a urgence. »

À La Seyne-sur-Mer, les manifestations lycéennes d’abord pacifiques, ont débordé comme dans d’autres villes du Var. Les violences ont atteint les abords du quartier Berthe dès le début de l’après-midi. 

Photo Crédit : Thomas Ceze

Le maire de la commune, Marc Vuillemot, s’exprime :

« Avec nombre de mes collègues maires des communes abritant des quartiers populaires urbains fragilisés, nous pressentions que des événements tels que ceux que nous connaissons actuellement pouvaient se produire. Nous avions fait part de notre inquiétude, notamment après les propos du Président de la République du 22 mai dernier, qui faisaient peu de cas des alertes que nous lancions depuis l’été 2017.

La République des territoires, des campagnes au périurbain, aux banlieues et aux centres anciens dégradés, demandait alors que cesse l’arrogance de l’État à son endroit.

Le Gouvernement a récemment indiqué avoir fini par l’entendre, mais il est rattrapé par le temps.

Certes, les forces de l’ordre, épuisées, font leur travail. Mais là n’est plus le sujet.

Il n’y a désormais plus d’autre solution pour le Président de la République qu’un geste politique fort, démocratique, solidaire, égalitaire.

A présent, c’est la sécurité de nos concitoyens qui est en jeu. Il y a urgence. »

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !