Manifestation à Paris, Gilles Vincent pense le gouvernement « sourd au mal être des Français ».

Paris s’enflamme. Voitures brûlées, bâtiments incendiés : les manifestations ont été entachées de graves violences qui ont entraîné l’interpellation de 287 personnes et provoqué 110 blessés dont 20 parmi les forces de l’ordre. L’Arc de Triomphe, le monument parisien, symbole national, a été pris d’assaut par certains manifestants. Tags, mobiliers détruits et statues ravagées sont à déplorer ce dimanche matin. 

Gilles Vincent, maire de la commune de Saint-Mandrier, s’exprime sur les réseaux sociaux: « J’ai été comme vous choqué que la sépulture du soldat inconnu et l’Arc de Triomphe aient pu être profanés par des casseurs,qui pour moi ne sont pas des gilets jaunes .et je me pose la question pourquoi le ministre de l ‘intérieur n’a pas su protèger ce site qui est un des symbole de notre pays. L ‘avenir nous expliquera pourquoi! » 

« C’est prendre les Français pour des zozos ».

« Je voudrais revenir sur l’évolution de de ces manifestations.  Au démarrage des manifestations des gilets jaunes, la revendication était l’augmentation des taxes sur l’essence. »

« Cette revendication n’a pas été entendu par le gouvernement qui a traité les gilets jaunes de perturbateurs dirigés par les partis extrémistes de gauche ou de droite. Après les premières grandes manifestations, le gouvernement a mis en place un certains nombres de mesure pensant que cela calmerait les gilets jaunes. Sauf que les nouvelles taxes rapportent à l’État 3,7 milliards euros alors que les nouvelles mesures coutent 500 millions euros. Alors ou va le reste sinon dans les caisses de Bercy. C’est clair l’alibi de la lutte contre le réchauffement climatique n’a pas marché et le Président de la République et son gouvernement ont pris les Français pour des zozos. (…) » 

« Ils ne sont pas prêt de quitter les ronds-points. »

« Aujourd’hui les revendications ont évolué au fil des manifestations car le gouvernement est devenu sourd au mal être des Français. C’est pas étonnant les élus d’en marche sont déconnectés du peuple et surtout sont complètement asservis aux directives de leur parti d’en marche qui les empêche de s’exprimer. » (…) 

« Alors ne vous étonnez pas que ces personnes qui sont le peuple Francais au bon sens du terme ne soient pas prêt de quitter leurs ronds points,leurs carrefours, etc car c’est une question de survie.

Il faut agir vite, et en concertation.

« Il faut absolument que le gouvernement entendent ces cris de désespoir et dans le même temps fasse le nécessaire pour empêcher les casseurs de continuer leurs exactions.
Sincèrement M. Macron, Castaner, Grivaux , les élus d’ en marche ont ils la capacite de réagir efficacement pour désamorcer ce conflit, personnellement j’en doute mais ce sont les Francais qui donneront leur verdict .Mais Il faut agir vite et en concertation . »

La déclaration de Gilles Vincent en intégralité ici. 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !