Maltraitance animale et abandons : un député veut mettre fin aux « achats d’impulsion »

Les achats d’animaux domestiques sur les sites comme « Leboncoin, Facebook, tous ces sites Internet généralistes ou dans les animaleries, où l’on a des achats d’impulsion, il faut faire en sorte qu’ils soient limités », demande mardi 23 juin sur franceinfo Loïc Dombreval, député LREM des Alpes-Maritimes et président du groupe « Condition animale » à l’Assemblée nationale. 

« Créer une sorte de défenseur des droits dédié à la condition animale »

« La protection animale n’est pas incarnée politiquement. Seule une autorité administrative indépendante peut faire avancer la condition animale et le droit des animaux en France », a confié à l’AFP Loïc Dombreval.

Pour y remédier, il suggère de « créer une sorte de défenseur des droits ou un secrétariat d’état dédié à la condition animale, voire un délégué interministériel qui pourrait traiter toutes ces questions, à l’image de ce qui se fait en Belgique ».

Il souhaite aussi lancer un portail internet national dédié à la protection animale rassemblant toutes les informations mises à jour indispensables aux futurs acquéreurs, possesseurs, associations, forces de l’ordre, magistrats, procureurs.

Un numéro vert de la protection animale dédié au signalement d’actes de maltraitance.

Concernant la maltraitance, il prône « la création d’un numéro vert de la protection animale dédié au signalement d’actes de maltraitance, comme cela existe pour d’autres sujets ». Et côté pénal, il suggère de « passer à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende », contre actuellement « 2 ans et 30 000 euros ».

Un commentaire
  1. Sans compter sur ces pauvres animaux-chiens en particulier- abandonnés lâchement lors des départs en vacances ! C’est une honte car ces animaux souffrent de se retrouver seuls et démunis de tout. Je pense que ce serait pour ce cas, d’implanter une puce dans tous ces chiens ou chats avec identités et coordonnées du ou des maîtres afin qu’ils payent fort leur lâcheté. Mais je ne n’y crois guère car ça fait des dizaines d’années que les Associations préconisent sans oublier Brigitte Bardot qui n’ont jamais obtenu gain de cause. D’ailleurs, mon pauvre petit texte passera dans une corbeille et, comme d’habitude rien ne changera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !