24.6 C
Toulon
vendredi 24 juin 2022

Maison de Santé à La Seyne : le projet avance !

En cœur de ville, 4 500 patients se partagent quatre médecins généralistes qui approchent de la retraite à grand pas. Afin de pallier aux difficultés à venir, la municipalité a insufflé un projet de maison de santé pluriprofessionnelle (MSP). Le 16 juin dernier, l’association chargée de la réalisation du projet a été créée.

Apporter une aide à la population vieillissante et vulnérable … ainsi qu’à l’économie. 

Christine Cuniberti, conseillère municipale en charge du projet raconte: “Trouver une solution à la désertification des médecins en centre-ville est une urgence. Il ne faut pas oublier que dans ce secteur, bien souvent la population est vieillissante et/ou a du mal à se déplacer. Ramener une offre médicale en cœur de ville, c’est aussi, dans un second temps, aider l’économie. Car lorsque les personnes vont en consultation, bien souvent, elles réalisent des achats de proximité. Dans ce dossier, la Ville joue un rôle de facilitateur. Nous allons mettre à disposition un lieu : l’ancien bâtiment de la Sécurité Sociale car c’est la structure qui correspond le mieux aux attentes des médecins. Mais nous recherchons encore des kinésithérapeutes, des professions paramédicales et des infirmières.” 

La création de l’association MSP marque le démarrage concret de l’opération. 

Si le projet avait été présenté par la municipalité aux professionnels de santé en janvier dernier en présence de l’ARS (L’Agence de Santé Régionale de Santé) et de la Région, de nombreuses réunions se sont organisées depuis afin de pouvoir trouver des solutions. Le 16 juin 2022, une association s’est officiellement créée pour la MSP, ce qui permettra d’avancer la partie administrative du projet. Pour être validé par l’ARS qui pourra ainsi apporter son aide à l’installation, le projet de Maison de Santé doit mener une action globale de santé publique en permettant la prévention, la vaccination, la sensibilisation…

Une amplitude horaire importante pour désengorger les urgences. 

Christine Cuniberti reprend : “Ce sont des choses que nous allons mettre en place. Le projet devrait continuer à  prendre forme. Pour le moment nous avons deux médecins: un urologue et un pédiatre ainsi qu’une infirmière. L’amplitude horaire sera importante, avec une ouverture de 8h-20h en semaine ainsi que le samedi matin. Ainsi, nous espérons désengorger les urgences. La création de l’association marque le démarrage concret de l’opération, les professionnels de santé vont pouvoir appuyer le dossier afin qu’il soit validé par l’ARS. Nous sommes confiants, il ne reste plus qu’à attendre encore un peu.”

spot_img

Nos derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !