Les vendredis de Bourradet : Chanson Française et Musiques du Monde

Vendredi 31 août prochain, la place Bourradet prendra des allures de fêtes. En première partie, des chansons françaises seront jouées à la guitare et chantées, en milieu de soirée, les musiques du monde s’inviteront. L’événement est gratuit, et à ne pas manquer. 

Première partie de soirée: Nans Vincent.

« Nans Vincent n’aime pas parler de lui à la troisième personne, mais il le fait quand même, pas moi, lui.
Nans a appris à chanter très fort dans la rue, puis plus tard, a appris la nuance. Depuis il chante moins fort, et plus de gens l’entendent.
Nans a décidé de faire de la musique parce qu’il écrivait des pouèmes de pouète adoulescent : « je pense à toi, bla bla bla », après il a décidé d’écrire des chansons : « je pense à toi, la la la gratte-gratte ».
Il a grandi au milieu de la variété française, des puristes et des pas puristes Brassens Brel et Ferré (puristes), Thiéfaine Cantat et Têtes Raides (pas puristes). Mais il aime aussi la musique qui tape fort sur la forme et le fond, Béruriers Noirs et Prodigy (puristes), Brav et Sniper (pas puristes).
Nans a joué avant les Têtes Raides (Bataclan) à 18 ans.
Nans a enregistré un EP avec un peu des Têtes Raides (à Lyon) à 19 ans.
Nans a fait dans les 200 concerts en 4 ans, pas à 4 ans.
Nans a demandé en 2016 à Youenn PadChoeur de jouer avec lui.
Nans et Youenn ont fait un album (à la Seyne) en 2017.
Nans et Youenn font de la Chanson Electro Rock : « Jpense à toi, boum boum boum solo d’gratte-gratte».
Nans et Youenn ont joué avant la Rue Kétanou (Cabaret Sauvage) à 22 et 20 ans.
Nans trouve cette biographie trop longue. Youenn ne l’a pas lue.
La suite, c’est la musique.
Bisous distingués, love ta mamie,
Nans Vincent, à la troisième personne ». 

Nans Vincent : Chant, guitare, Youenn Padchoeur : Guitare, synthé

« Yélè, à la dérive des continents »:

Trio atypique qui naît de la dérive des continents musicaux et qui délivre un groove implacable. Avec une instrumentation originale (N’Goni, Didgeridoo, Guitare), YELÉ véhicule des valeurs dans la lignée des traditions griotiques et leurs compositions piétinent allègrement les frontières des genres. Une musique  sang mêlé, qui transporte du bush australien au Mississippi via l’empire Mandingue.

Eliah Jasper :didgeridoo, flûte

Losso Keïta : chant, n’goni, percussions

Emmanuel Trezaud : guitare électrique

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !