9 C
Toulon
vendredi 2 décembre 2022

Les pompiers de demain sont de retour sur les bancs d’école

Depuis 25 années, la ville de Six-Fours possède son école des Jeunes Sapeurs Pompiers. Grâce au Lieutenant Jean-Baptiste Ritter qui les encadre et les forme, ces adolescents qui portent déjà l’uniforme pourront après quatre années d’études, de préparation physique et de mise en situation devenir Pompier Volontaire grâce à l’obtention d’un brevet, sans avoir à passer une période probatoire.

Un apprentissage de la vie. 

« Demander à entrer dans notre école est un véritable engagement, souligne le Lieutenant. Le SDIS83 leur accorde du temps, la ville nous donne des subventions pour que nous puissions leur offrir le meilleur dans leur entrainement, et puis il y a des formateurs bénévoles qui donnent de leur temps autour d’eux. Ce n’est pas comme j’ai pu entendre un lieu où l’on « dresse » les jeunes. Nous ne sommes pas un chenil (rires). On apprend la discipline, mais l’éducation c’est les parents, pour le reste, on aime aussi transmettre de belles valeurs comme le dépassement de soi, l’altruisme. On créé les citoyens de demain. »

Un test d’entrée pour une réussite presque garantie.

Cette année, ils sont un peu moins d’une trentaine à se réunir à la caserne tous les mercredis pour poursuivre leur apprentissage. Avant cela, ils ont dû passer des tests. « Il y a une épreuve physique à l’entrée, mais ce n’est pas vraiment ce qu’on regarde. À cet âge, un jeune qui n’est pas sportif … on fait en sorte qu’il le devienne. C’est surtout les épreuves écrites et orales qu’on consulte. Il faut savoir lire et écrire pour être pompier et ce ne sont pas des choses que nous pouvons enseigner ici. Ce n’est pas notre domaine. » Une fois passée la porte d’entrée de l’établissement, si l’adolescent est régulier dans ses efforts et intéressé par ce qu’il fait, sa réussite et quasiment garantie. « L’année dernière on a eu 95% de jeunes gens qui sont devenus pompiers volontaires … car nous avons 3 jeunes qui n’ont pas encore la majorité. Dans quelques mois, ils pourront signer leur contrat et rejoindre une caserne. Notre score sera alors de 100%. Avec le temps, la caserne a acquis une solide réputation. L’année passée, une jeune fille qui était avec nous a été contacté par une caserne et recrutée avant même l’obtention effective de son diplôme. C’est le jeu du Mercato (rires).

 Une présence réconfortante pour la ville. 

Au-delà de la caserne, les jeunes sapeurs pompiers de la ville savent également s’investir pour cette dernière. Ils sont présents à certaines cérémonies commémoratives mais se déplacent aussi à l’approche de Noël dans les maisons de retraite pour aller saluer les personnes âgées. Pendant le téléthon, ils sont également mobilisés. « On leur apprend à exercer le plus beau métier du monde. Celui où l’on est en contact avec toutes les populations même celles les plus isolées. » 

spot_img

Nos derniers articles

spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !