Les Policiers Municipaux de La Seyne-sur-Mer s’équipent de caméras-piétons, d’armes automatiques et de gilet par-balles

Vendredi matin, le maire de la commune de La Seyne-sur-mer a organisé un rendez-vous avec la presse afin de rendre compte des dernières actualités de la commune. La question de la sécurité a été longuement débattue. 

« Un réel état d’insécurité ».

Marc Vuillemot commence : « La sécurité est un sujet prioritaire. Pour nos concitoyens, nous sommes véritablement passé d’un sentiment d’insécurité à un réel état d’insécurité. Nous comptabilisons 18 mois de criminalité ».

Malgré une nouvelle fusillade faisant deux morts au coeur de Berthe en septembre, une visite du premier magistrat à Matignon, de nombreuses relances et un courrier rédigé conjointement avec les maires de Hyères et de Toulon, le gouvernement tarde à agir.

En attendant une rencontre avec le nouveau ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, le maire de la commune décide « de prendre de nouvelles mesures » et promet, entre autres, un nouvel équipement pour les policiers municipaux.

Les moyens humains vont être renforcés.

Il explique : « L’Etat se doit de garantir la sécurité à ses concitoyens. Nous allons d’abord travailler à un renforcement des moyens humains. Aujourd’hui nous comptabilisons 48 policiers municipaux dans notre commune, bientôt il y aura 8 agents de plus. Il y aura donc des policiers en plus et des assistants de sécurité, mais également des médiateurs chargés d’aller à la rencontre de la population, de pousser le pas de la porte des marchands pour demander si tout se passe bien. Le but, ce n’est plus seulement d’avoir les forces de l’ordre qui traversent le centre ancien en voiture. Nous souhaitons les voir à pied, déambuler dans les rues, partout où il y a du monde. Il faut montrer la présence policière, rassurer les concitoyens, ouvrir le dialogue. »

Des armes automatiques « pour ne pas envoyer les hommes à la guerre avec des lances-pierres » :

Claude Astore, adjoint à la sécurité intervient : « Il y a un autre problème, c’est que l’actualité change. Aujourd’hui, nos hommes sont équipés de P38. Ce sont des armes assez rustiques. Si un conflit armé éclate avec en face des kalachnikov, nos hommes partent à la guerre avec des lances-pierres. C’est pourquoi nous sommes en train de les équiper d’armes automatiques. » 

Des caméras portées au niveau du torse pour filmer chaque intervention:

Le premier magistrat reprend : « Ils auront également des gilets par-balles et seront équipés de caméras-piétons, ce qui signifie que leurs interventions seront filmées par un dispositif de petites caméras portées au niveau du torse. Ce dispositif est censé améliorer les rapports entre les forces de l’ordre et la population. La confiance doit être retrouvée. »

D’autres articles sur le sujet sont à suivre. Pour ne pas les manquer, inscrivez-vous à la Newsletter en laissant votre adresse mail dans un message juste en dessous 🙂 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !