Les écoliers de Sanary envoient des colis de Noël aux militaires

Il y a plusieurs jours de cela, quelques 300 enfants des petites écoles de Sanary-sur-mer sont allés à la rencontre d’une poignée de militaires qui seront en mission, loin de chez eux, le soir de Noël. Pour l’occasion, les plus jeunes avaient préparé un spectacle, et surtout, des dizaines et des dizaines de dessins à glisser dans les colis qui s’apprêtent à être expédiés aux troupes en fonction. 

Devant un drapeau français, fièrement tenu par quelques élèves, plusieurs classes ont effectué une danse sur Le Chant des Patriotes. Plus tard, tous les élèves ont repris en coeur La Marseillaise.

« Nous vous sommes reconnaissants. »

Après de nombreux applaudissements, le maire de la commune, Ferdinand Bernhard s’exprime : « Depuis 9 ans, c’est une tradition, nous mettons tout en oeuvre pour envoyer un colis aux soldats loin de chez eux. Entre quelques douceurs, des dessins et des petits mots sont glissés. Nous espérons que ce sera une belle surprise. »

Il reprend: « Au moment des fêtes, le soir de Noël, on peut imaginer les militaires se demander ce qu’ils font là, loin de chez eux. Et bien, nous souhaitons, avec l’aide des enfants leur envoyer ce message : « Dans un petit coin de la France, en ce moment si spécial, nous pensons à vous, et nous vous sommes reconnaissants. »

« Vos colis seront parfois héliportés dans des zones dangereuses. »

L’ancien curé de la ville, Bertrand Lorentz était également présent. Et pour cause, il a fait le choix d’endosser l’habit d’aumônier. À présent, il suit les soldats sur le terrain au plus près des zones de combats. Devant les enfants, il prend la parole à son tour : « Vous n’imaginez pas le bien que vous faîtes avec ces petits mots. Lorsque nous sommes dans des confins dangereux, pendant les périodes de fêtes, loin de nos familles, ces quelques coup de crayons sont perçus comme un véritable rayon de soleil. Une année, alors que nous étions en Centre Afrique, dans une zone dangereuse, nous avons vu vos petits colis arriver par hélicoptère. Nous étions dans la brousse, en pleine foret, et sous nos tentes, le temps d’un soir, nous avons eu le coeur à la fête pendant notre repas. » 

Il y avait de l’émotion chez les plus jeunes.

« Bon vent les enfants, et belle mer pour cette nouvelle année ».

Avant que les enfants ne soient invités à déguster un goûter, le lieutenant Stephane Amaury s’avance et lit une lettre, écrite par le commandant de la frégate Le Jean Bart qui est déjà en mission à Djibouti. Ce dernier, se livre: « Les enfants, sachez que nous sommes dans un monde très différent ici, la culture est différente, la nourriture, et même les températures. Votre colis représente pour nous un petit morceau de France. Alors merci pour cette attention, et pour ces petits dessins. Ici, nous vous souhaitons bon vent les enfants, et belle mer pour cette nouvelle année qui approche » 

Quelques friandises qui s’apprêtent à traverser le monde pour arriver jusqu’aux soldats en fonction.

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !