Le personnel du SMUR s’équipe de gilets pare-balles

Les secouristes réclamaient ces équipements depuis plus de deux ans. Depuis vendredi dernier, ils disent se sentir « plus en sécurité ». En tout, trois lots comprenant chacun trois gilets ont été mis à disposition des S.M.U.R de la métropole Toulonnaise.

Des interventions difficiles :

Dans un communiqué de presse, le Samu83 précise : « Engagées sur une zone d’attentat, sur un règlement de compte dans une cité, ou bien pour faire hospitaliser un patient psychiatrique armé, voilà différents types d’interventions pour lesquelles nos équipes étaient loin d’être protégées comme il se doit. »

« Pour le moment, ces gilets sont à embarquer avant de partir sur intervention, faisant craindre le risque d’un engagement d’un S.M.U.R déjà sur intervention, la vigilance devra donc être redoublée dans le choix du moyen à engager au niveau de la régulation ».

Les équipes devront s’équiper préventivement au départ de toutes les missions jugés à haut risque potentiel :

  • Patients agités, violents et/ou psychiatriques (SPDT / SPDRE)
  • Intervention sur détenus en milieu carcéral (La Farlède)
  • Plaies par armes à feu, armes blanches …
  • Intervention dans cités sensibles (cf Procédure avec points de regroupements FO / SP)
  • Evenements terroristes dimensionnants ou isolés

Ils préviennent pourtant:

« Attention, nous ne sommes pas pourvus de casques en Kevlar, de masques de protections, de gilets avec plaques céramiques ou boucliers contre les armes de guerre …
Nous ne participerons jamais à un groupe d’extraction et n’interviendrons toujours qu’en MILIEU SÉCURISÉ, comme avant, mais avec une protection plus adaptée ».

Credit photo : Samu 83

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous )

 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !