Le Festival de Cinéma d’Amnesty International se poursuit ce soir

Durant tout le mois de Mars, Amnesty International propose un peu moins d’une quarantaine de films en Région Paca, Corse et Languedoc.

Dominique Gioanni de Rigal, organisatrice de l’événement, explique :  » C’est un festival inter-régional de films que nous avons intitulé « Au cinéma pour les droits humains ». Le but est de pousser le spectateur à s’interroger sur la dignité humaine. Nous souhaitons que chacun puisse dépasser les préjugés que l’on peut avoir sur l’autre ».

Un premier documentaire sur la Syrie en guerre.

Elle reprend: « Trente-six films sont programmés dans les cinémas mais 120 séances en tout sont prévues dans les écoles, les collèges, les centres sociaux … Tout cela est organisé entièrement par des bénévoles qui seront présents à chaque fois pour échanger avec le public. » 

Elle termine : « La première séance s’est déroulée le 12 mars au Six’N’Etoiles. Il y avait trois courts métrages à visionner dont un film témoin sur la Syrie et la question des médias. Le 15 mars, cela faisait 7 ans que la guerre à éclaté sur le territoire. Nous nous battons pour que les populations civils ne soient pas oubliées au milieu des décombres. Il faut agir, il faut émettre une pression. Chacun est d’ailleurs invité a signer la pétition Ghouta Orientale : Stop au massacre des civils en Syrie sur le site internet d’Amnesty International. » 

Ce soir, au Six’n’Etoiles, c’est le long métrage Latifa, le coeur du Combat d’Olivier Peyon et de Cyril Brody qui sera présenté au public à 20H30. 

Noémie Dumas, directrice de l’établissement insiste : « Le film documentaire est prenant, il est à voir et à revoir. J’invite les professeurs de collège et de lycée à nous contacter pour venir le visionner avec les classes. Il sera disponible, dans ce but, jusqu’à la fin de l’année scolaire. » 

Synopsis : « L’histoire de Latifa Ibn Ziaten est celle d’une mère devenue activiste. Quand son fils Imad est assassiné par un terroriste, Mohamed Merah, son monde bascule. Pourtant elle refuse de perdre espoir, et parcourt les villes de France dans un seul but : défendre la jeunesse des quartiers et combattre la haine avec la tolérance et l’écoute. Elle transforme ainsi chaque jour son destin singulier en un combat universel. »

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !