Le Festival Cubain Bayamo : pour un été endiablé

Les musiciens prennent place, et les premières notes de musique cubaine envahissent le Fort Balaguier. Cette année, le Festival Cubain Bayamo quitte sa traditionnelle colline du Fort Napoléon pour rejoindre le bord de l’eau. Au programme: des expositions, des ateliers de danse, des rencontres avec les artistes, des concerts et une programmation toujours 100% cubaine. 

D’un Fort à l’autre pour des raisons de sécurité :

Les feux de forêts conséquents dans le Var l’année passée ont obligé les services de l’Etat à durcir les conditions d’organisation des événements qui ont lieu dans les zones naturelles et forestières. Les responsables du Festival ont ainsi pu apprendre deux mois avant l’événement que le site utilisé depuis près de 18 ans ne pouvait plus servir à accueillir le public pendant la saison estivale. 

Le maire de la commune, Marc Vuillemot, explique : « Pour que la sécurité des habitations voisines soient garanties malgré la présence du public au milieu de la zone forestière, il aurait fallu couper pas moins de 300 arbres en quelques semaines sur un site exceptionnel qu’est le Fort Napoléon. Je ne me suis posé aucune question. Agir de la sorte était inconcevable. Nous avons donc dû réfléchir à un nouveau lieu. » 

L’âme du Festival reste inchangée.

Marie Hélène Jimenez-Pérez le promet : « Le lieu change, mais l’âme du Festival sera elle inchangée ! Le fort Balaguier est un écrin, un lieu magnifique qui se prête divinement bien  à l’exercice. » 

« Le véritable soucis, c’est la logistique. Il y a moins d’espace, pour les artistes et les loges d’abord, mais aussi et surtout pour la billetterie. Nous passons d’une capacité d’accueil de 600 places contre 280 ici à Balaguier, ce qui va créer un trouble au niveau de la trésorerie ». 

« Même si les concerts affichent complet, nous savons que nous serons en déficit de quelques milliers d’euros, malgré l’aide de la municipalité, du Département, de la Région et de quelques partenaires financiers privés comme le Garage Pascal. Nous n’avons pas souhaité pour autant faire de ce festival un moment réservé à une élite, c’est pourquoi, nous n’avons augmenté les places que de 1€ et le Pass de 5€ puisqu’il donne accès à tous les concerts. » 

Une programmation riche :

Elle reprend : « Du 6 jusqu’au 30 août, Lazaro Silveira Noa s’expose avec « Cuba, raides y tradiciones », les personnages des tableaux sont vivants, en mouvement, c’est une merveille. Plus tard, le dimanche 15 et le samedi 21 des cours de Salsa sont proposés à la Maison Bouvet (avec Lily de Cuba) pour tous les niveaux. Enfin, du 19 au 21 juillet, des concerts auront lieu tous les soirs. » 

Elle termine : « Entre autres, je vous suggère de ne pas manquer le groupe « NG La Banda« , l’un des plus grands orchestres cubains de sa génération qui fête son trentième anniversaire avec ce seul concert en France. Il y a également le groupe Mulatason qui vaut le détour est qui est un groupe féminin créé à la Havane. » 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !