Le Circuit Paul Ricard accueille la 1ère Commission Transition Énergétique du Parc naturel régional de la Sainte Baume

En tant que membre du Parc naturel régional (PNR) de la Sainte Baume depuis 2017, le Circuit Paul Ricard a accueilli dans ses locaux le mardi 29 janvier 2019 la première réunion de sa commission transition énergétique.

Cette commission, élargie aux partenaires institutionnels du PNR de la Sainte Baume, était composée de représentants de la CCI des Bouches-du-Rhône, de la CCI du Var, de la Métropole Aix-Marseille, du Département des Bouches-du-Rhône, du Département du Var, des Chambres d’agriculture des Bouches-du-Rhône et du Var, de l’ADEME, de la DREAL, de l’Agence politique énergétique du Var, de l’Agglomération Provence Verte et Agglomération Sud Sainte-Baume, du projet Hynovar et du Parc d’activités de Signes.

Le volet transition énergétique, inscrit dans la charte du PNR de la Sainte Baume, permet de travailler sur des thèmes comme l’énergie hydrogène, la méthanisation (processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d’oxygène) et d’autres types de projets liés aux énergies renouvelables qui sont en phase étude sur le territoire du parc. Par exemple :

  • Projet Hynovar mené par la CCI du Var et ses partenaires, notamment le Circuit Paul Ricard
  • Partenariat avec Orange sur un projet R&D visant à optimiser l’utilisation en autoconsommation de l’énergie produite par les centrales solaires du territoire
  • Accompagnement des communes à l’obtention du label « Villes et villages étoilés » (éclairage public)
  • Analyse du cadastre solaire régional afin d’évaluer si une adaptation territoriale est nécessaire

Ce fut l’occasion également de rappeler les actions innovantes des équipes du Circuit Paul Ricard en matière de développement durable :

Mesurer et réduire l’impact environnemental : apivigilance, récupération de l’eau de pluie, entretien des espaces verts, mesure des émissions sonores 24H/24 et investissement pour les atténuer, éclairage LED, flotte de véhicules électriques, parking à ombrières photovoltaïques, développement d’activités sportives douces (course à pieds, vélo, tyrolienne, parcours aventure…)
Sensibiliser les visiteurs, clients et collaborateurs du circuit aux éco-gestes (bornes de recharge électrique pour voiture, tri des canettes, recyclage des pneumatiques, papier, ampoules…)
Créer du lien sur le territoire : comités consultatifs avec les riverains, choix de privilégier les fournisseurs locaux, soutien des publics fragiles…
Co-inventer la mobilité durable de demain : projet Hynovar, projet station de production et de distribution d’hydrogène, membre du club H2 PACA…
Projet de panneaux photovoltaïques supplémentaires et objectif de baisse des consommations énergétiques.

Stéphane Clair, Directeur Général du Circuit Paul Ricard, s’est exprimé en préambule de la commission : « Nous sommes engagés sur de nombreux enjeux de fond en matière de développement durable et de transition énergétique, notre objectif est de devenir une entreprise à énergie positive ».

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Un commentaire
  1. Qu’il nous soit permis de douter que ces bonnes actions suffisent à compenser la nuisance de la pollution sonore et atmosphérique des courses et des entraînements sur le circuit. Les activités de loisirs consacrées aux véhicules à moteurs polluants et bruyants, telles que les scooters de mer, ne devraient pas être encouragées comme elles le sont actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !