La Zoothérapie : des lamas pour aider à mieux vivre

Des animaux pour nous aider à mieux vivre ? De plus en plus d’établissements en France, qu’ils s’agissent d’hôpitaux, d’EHPAD, d’écoles et même d’entreprises, ouvrent leurs portes à nos amis à poils ou à plumes. Benjamin et Aurélie sont Six-Fournais et possèdent un élevage de Lama. Ils pratiquent chaque jour avec un public diffèrent la Zoothérapie. Rencontre. 

Jules, Benjamin, Aurelie et Aloïs travaillent ensemble chaque jour.

De la finance à l’élevage de Lama :

Benjamin raconte: « Avant, j’étais dans le commerce et la finance. Un jour j’ai rencontré ces animaux dans un zoo, et depuis c’est une passion. J’en ai fait mon activité première il y a de cela un peu moins d’une dizaine d’années avec ma femme. Nous avions six lamas, avec les reproductions et les naissances aujourd’hui nous en avons une trentaine ». 

« Le lama est une création de l’homme. C’est un animal domestique, si je puis dire. Habituellement, il est utilisé comme bête de somme et pour sa fourrure. Mais ils sont également sensibles, et comprennent parfaitement leur environnement. »

« Avec les personnes handicapées, le comportement de l’animal change » :

Encore peu connue en France, la zoothérapie, ou médiation animale, est utilisé comme une thérapie complémentaire pour de nombreux malades, enfants autistes et personnes âgées en particulier.

Il reprend :  « Parfois, nous allons à la rencontre des personnes âgées dans les maisons de retraite et dans les EHPAD. Les lamas se laissent toucher et acceptent les caresses. Avant chaque session, on dialogue avec les psychologues des centres, ainsi on sait comment axer notre séance. »

« Mais le plus souvent, nous travaillons avec des personnes handicapées. Instinctivement, l’animal change de comportement. Il accepte plus facilement les indélicatesses, il se fait plus doux, il est comme à l’écoute. » 

La Zoothérapie est un facilitateur d’action :

« La Zoothérapie n’est pas reconnue comme une science médicale, pourtant elle apporte bien des résultats. Après plusieurs séances, nous voyons les personnes changer véritablement. Par exemple, une personne qui ne veut pas marcher va se laisser convaincre d’aller promener le lama parce que ça fait plaisir à l’animal. C’est l’affect qui prend le dessus. Celui qui a perdu toute confiance en lui, en prenant soin d’un animal  va se sentir à nouveau utile. » 

Il termine : « La zoothérapie est un facilitateur d’action. En focalisant l’attention de la personne sur l’animal, et en jouant sur l’aspect affectif, cela permet de faire passer des messages ».

Le centre d’élevage des Lamas peut être visité par tous. Pour plus d’informations, cliquez ici. 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

2 Comments
  1. Pour avoir visiter la ferme des Lamas récemment, je peux dire que c’etait un super moment avec ces animaux !
    Aurélie est aux petits soins pour ces visiteurs!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !