14.1 C
Toulon
lundi, 1 mars 2021

La SNSM de Bandol célèbre ses 40 ans en mer !

  • 395
    Partages

En attendant la fête de la Saint Elme, événement clé de cet anniversaire, dont chacun espère qu’elle pourra se tenir le 27 juin prochain à l’occasion de la Journée Nationale des Sauveteurs en Mer, découvrons l’Histoire de la création de la station bandolaise.

Jusqu’en 1981, Bandol, station balnéaire réputée et très fréquentée par les plaisanciers, ne disposait pas encore de station de sauvetage. Ce sont les stations SNSM voisines de La Ciotat et Toulon déjà pourvues qui couvraient alors la zone.

C’est à la suite d’une série d’incidents survenus entre 1979 et 1980, explosion d’une vedette, incendie du navire “Nuit des temps”, embarcations endommagées, navires en panne ou échoués, accidents de plongée… occasionnant 1 mort et plusieurs blessés graves, que l’amiral Amman, président national de la SNSM et le capitaine de vaisseau Bellissen, délégué départemental de la SNSM du Var, décidèrent d’implanter une station de sauvetage à Bandol pour combler l’espace côtier entre La Ciotat et Toulon.

Cette initiative les amena à rencontrer certains responsables locaux, qui de leur côté, essayaient avec les moyens du bord de travailler dans le même objectif depuis déjà quelque temps. Il s’agissait de Clément Dalmas dit Saquet, ancien prud’homme pêcheur, du docteur Xavier Suquet, médecin des sapeurs-pompiers et adjoint au maire de l’époque, d’Antoine Haddad conseiller municipal, d’Hubert Bootz officier de la Marine marchande et pompier volontaire, et de Jean Luc Cercio chef des affaires maritimes de Bandol.

La station SNSM de Bandol est créée le 1er avril 1981.

D’importantes démarches ont alors été engagées auprès des instances administratives : Municipalité, Conseil Régional, Conseil Général, Siège national…
Tous ces efforts ont enfin fini par aboutir et par décision N°152 du 18 mars 1981 est créée la station SNSM de Bandol à compter du 1er avril 1981.

À partir de ce moment, les choses vont aller très vite et c’est grâce à une généreuse subvention municipale couvrant la moitié du montant de son coût, que la station peut faire l’acquisition d’une vedette de 3ème classe de type Antares, la “SNS 326”. En remerciement de la générosité municipale, elle est baptisée “Ville de Bandol”.

Parallèlement, sur proposition du Commandant Bellissen, l’amiral Amman nomme tout d’abord comme président de la station, le Capitaine de Frégate (cr) Thomas, mais très vite, pour diverses raisons, ce dernier ne peut assumer son mandat. Il est alors remplacé par le Capitaine de Corvette (cr) Fourquin, Capitaine au long cours qui constitue son bureau de manière suivante :
Président d’honneur : Christian Goux, maire de Bandol
Vice-présidents: MM Dupire et Haddad
Secrétaire : Jean Luc Cercio
Trésorier : Albert Beissier

Vient ensuite la liste des équipiers qui armeront la vedette sous l’autorité de Guy Saint Pastou, nommé le 22 juillet 1981 par l’amiral Amman premier patron de la vedette “Ville de Bandol”.
Voici le tout premier équipage de l’époque :
Albert Beissier
Edmond Boucabeil
Christian Balthazard
Hubert Bootz
Jean Luc Cercio
Lucien Compagnon
Gaby Giausseran
Lucien Gouillou
Antoine Haddad
Gustave Herchuelz
Serge Legrand
Francis Marçon
Robert Robin
Dr Xavier Suquet
Claude Arlandis
Jean Louis Roméo

Le bureau est constitué, les bénévoles sont là, la trésorerie est en place, en attendant la construction d’un local, la station s’installe provisoirement à la capitainerie de Bandol et… s’organise.
Après l’événement solennel de sa bénédiction par Mgr Verdet évêque de Toulon, en présence des autorités civiles et militaires et de nombreuses personnalités venues entourer les sauveteurs, la rutilante SNS 326 “Ville de Bandol” est impatiente de servir.

Le CROSSMED engage la station pour sa première opération de sauvetage

Ce souhait ne va pas tarder à devenir réalité. Dès le surlendemain, le CROSSMED engage la station pour sa première opération de sauvetage au profit d’un canot ponté de 8 tonneaux en panne de moteur en baie de Bandol avec 7 personnes à bord. Par une mer peu agitée, toutes seront secourues et le canot sera remorqué à bon port.

C’est avec cette première opération de juillet 1981, même si elle ne fût pas capitale par sa difficulté, que débute la longue et belle Histoire des sauveteurs en mer de la station SNSM de Bandol.

  • 395
    Partages

Autres articles

Couvre-feu : Emmanuel Macron appelle à « tenir encore quatre à six semaines »

Durant un déplacement en Seine-Saint-Denis, le président de la République a été interrogé par un jeune qui lui demandait de repousser l'heure du couvre-feu. Pendant...

Les librairies enfin considérées comme commerce essentiel !

C’est une excellente nouvelle pour les libraires et les lecteurs ! Selon un décret publié vendredi 26 février au Journal officiel, les librairies resteraient...

Douze nationalités et Vingt-quatre départements représentés pendant le Meeting d’athlétisme de Toulon

Ce vendredi 26 février s’est déroulé le meeting d’athlétisme international au stade Léo Lagrange à Toulon, retransmis en direct sur Facebook TPM Terre de...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire s'il vous plaît !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît

8,182FansJ'aime
438FollowersSuivre
554FollowersSuivre

Les derniers articles

Couvre-feu : Emmanuel Macron appelle à « tenir encore quatre à six semaines »

Durant un déplacement en Seine-Saint-Denis, le président de la République a été interrogé par un jeune qui lui demandait de repousser l'heure du couvre-feu. Pendant...

Les librairies enfin considérées comme commerce essentiel !

C’est une excellente nouvelle pour les libraires et les lecteurs ! Selon un décret publié vendredi 26 février au Journal officiel, les librairies resteraient...

Douze nationalités et Vingt-quatre départements représentés pendant le Meeting d’athlétisme de Toulon

Ce vendredi 26 février s’est déroulé le meeting d’athlétisme international au stade Léo Lagrange à Toulon, retransmis en direct sur Facebook TPM Terre de...

Interruption des « Dimanche sur la corniche » tout le mois de mars en raison de la crise sanitaire

En raison de l'évolution du contexte sanitaire, les éditions hebdomadaires du « Dimanche sur la corniche » seront annulées tout le mois de mars.Madame le maire...

La galerie de l’Olivier, un écrin pour les métiers d’Art d’Ollioules

Depuis 2002, l'association Echos d'Art présidée par Beatriz GONZALEZ HAW, bénéficie d'un lieu d'exposition dédié, 5/7, rue Gambetta. La galerie de l'Olivier d'une surface de...

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !