15.7 C
Toulon
samedi 1 octobre 2022

La Seyne : Restauration municipale : l’alimentation, au cœur de toutes les attentions

A la cuisine centrale, pas moins de 4500 repas par jour sont élaborés pour les écoliers demi-pensionnaires. Avec un impératif : veiller au meilleur équilibre alimentaire afin de répondre aux enjeux, aussi bien en termes de santé que de développement durable. Plusieurs actions ont été menées dans ce sens en fin d’année scolaire dernière, dont certaines en transversalité avec différents services de la Ville.

L’an passé, Romy, Chaïma, Enora, Maëlle, Nassim, Louane et Manel étaient en classes de CE2, CM1 ou CM2, à Jean-Jacques-Rousseau, Saint-Exupéry, Lucie-Aubrac ou Victor-Hugo. Lesquelles se sont distinguées lors du concours de décorations des réfectoires, lancé dans le cadre des Journées italiennes. Si tous les sept ont eu le privilège, le 6 juillet dernier, d’une visite guidée de la cuisine centrale par son chef, le responsable de la restauration scolaire Choukri El Guizani, c’est qu’ils étaient volontaires pour représenter leurs écoles et, par conséquent pour être mis à contribution.

Le projet a pu être mené grâce à la passion pour son métier du responsable de la restauration scolaire, mais aussi à l’implication des agents du secteur périscolaire de la Direction des politiques éducatives, ici en photo

Ils devaient en effet concevoir l’un des menus servis durant cette deuxième semaine de septembre. Et même créer une recette. Une occasion, pour le responsable de la restauration scolaire, ravi par cette action menée en collaboration avec le secteur périscolaire de la Direction des politiques éducatives, d’indiquer que « 4500 confectionnés repas par jour, ça fait… 800 000 repas par an ! » Il explique aux cuisiniers en herbe : « Nous devons veiller à l’équilibre alimentaire et avons un devoir d’éducation au goût. »

Sans attendre de savoir si les petits Seynois demi-pensionnaires auront apprécié ce menu très spécial, le chef entend d’ores et déjà « renouveler l’expérience ».

Échanger sur les bonnes pratiques

« Les enfants ont besoin que ce soit appétissant ! » C’est toujours le leitmotiv de Choukri El Guizani quand il s’agit de s’inscrire dans une démarche environnementale et de responsabilité éco-citoyenne, avec l’objectif de limiter la consommation de viande. Avec « la volonté de sans cesse s’améliorer », des rencontres sont régulièrement organisées, dans les collectivités, « entre gens qui font le même métier et qui ont les mêmes problématiques ». L’objectif étant de « partager l’expérience et échanger sur les bonnes pratiques. » Fin mai, à son initiative, c’est la régie municipale seynoise de restauration qui invitait, en collaboration le CCAS (Centre d’action communale). La journée était consacrée aux États généraux de l’alimentation et animée par un partenaire-fournisseur. Au menu : conférence sur la loi Egalim, réalisation de recettes végétariennes avec une diététicienne et un cuisinier spécialisé, « toujours dans le cadre réglementaire ». Avec une contrainte supplémentaire : « Face aux pénuries, comment travailler sans certains produits ? ». Et une exigence : « Que les enfants éprouvent du plaisir en mangeant ! »

spot_img

Nos derniers articles

spot_img

Vous aimez nos articles ?


Abonnez-vous à notre newsletter !