La Seyne aide une poignée de mineurs migrants isolés via la fondation catholique les « Apprentis d’Auteuil »

La fondation catholique « Apprentis d’Auteuil » s’engage et agit auprès des jeunes et des familles les plus fragiles. Le maire de la Seyne, Marc Vuillemot, a répondu favorablement au projet de la Marine nationale de mettre l’un de ses bâtiments de la foret littorale du Fort Saint-Elme à la disposition de la fondation pour y accueillir une quarantaine de mineurs migrants isolés. 

Il explique: « Les Seynois, et les Saint-Elmois en particulier, j’en suis certain, ne me donneront pas tort.  La Seyne a toujours été une terre d’accueil pour ceux qui ont dû fuir leurs pays de misère ou de guerre. Elle ne faillira pas en ce XXIe siècle où la route demeure longue vers la fraternité universelle. »

Un site Litoral exceptionnel à protéger et à valoriser:

« La Marine nationale veut mettre en vente cette colline littorale que nous avons réussi, par les révisions de nos plans d’urbanisme, à sanctuariser et sauver de l’urbanisation mortelle qu’elle aurait pu connaître. Les militaires l’ont désormais désaffectée et, sans maintien d’une présence générée par une activité, Gilles Vincent, maire de Saint-Mandrier et vice-président de la métropole chargé de l’environnement, et moi, craignons des intrusions et des risques d’incendie qui pourraient être fatals à ce bel espace boisé à cheval sur nos deux communes. »

« Si le Conservatoire du littoral, que nous avons saisi pour élaborer un projet de gestion partagée avec nos communes et notre métropole, comme c’est le cas depuis quelques années au Domaine de Fabrégas, a d’ores et déjà acquis la partie mandréenne de la forêt, les négociations s’avèrent plus ardues avec la DMPA du Ministère des Armées qui, souhaitant réaliser le maximum de profit sur la partie seynoise du domaine, semblerait prête à vendre au plus offrant, y compris à quelque riche investisseur privé désireux de posséder une magnifique propriété littorale, même si j’ai placé tous les verrous administratifs interdisant les constructions et protégeant l’espace boisé classé. »

Les responsables des groupes composant la majorité municipale de La Seyne réagissent:

« Déplorant la perspective possible d’un accueil de jeunes migrants au Fort Saint-Elme, certains de nos collègues élus minoritaires du conseil municipal semblent ignorer que la loi française fait obligation à l’État de mettre à l’abri tout mineur isolé, qu’il soit migrant ou pas. »

« Ni la commune, ni la métropole, n’ont donc leur mot à dire, d’autant moins que le Fort Saint-Elme est un domaine national du ministère des Armées et qu’il lui appartient d’en définir l’usage. »

« Nous tenons toutefois à saluer l’initiative courtoise du préfet du Var et du préfet maritime de Méditerranée, qui, connaissant le projet d’une acquisition de la propriété par le Conservatoire National du Littoral en coopération avec la métropole et les communes de La Seyne et Saint-Mandrier, leur ont fait part de l’intention de confier le site à la fondation catholique des Apprentis d’Auteuil pour la prise en charge d’une trentaine de mineurs migrants ».

« Dans la lignée de la tradition d’accueil des Seynois qui, depuis le début du XIXe siècle, ont toujours ouvert leurs cœurs et les portes de leur commune à des étrangers fuyant tantôt la famine, tantôt la guerre, tantôt les massacres politiques, le maire de La Seyne, en approuvant cette initiative humanitaire, s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs, de toutes sensibilités politiques, hormis peut-être le sinistre collaborateur Galissard, installé en 1941 par le gouvernement de Vichy, mais y compris ceux nommés par le pourtant funeste Napoléon III » (…).

Le reste du communiqué ici. 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !