Interview de J.S Vialatte. Le maire de la ville de Six-Fours répond à vos questions.

Jean-Sébastien Vialatte, maire de la ville de Six-Fours nous a accordé une interview téléphonique pour répondre à vos nombreuses interrogations. Son état de santé, les dernières mesures prises par la ville, la distribution de masques tissu pour les habitants, la fin des 200 mètres … 

Le Metropolitan.fr : Par le biais d’une vidéo sur les réseaux sociaux vous avez annoncé à la population avoir contracté le Coronavirus. Depuis, vous-êtes vous parfaitement rétabli ? 

J-S Vialatte : « Oui, je suis en pleine forme. Les derniers tests que j’ai fait montre que je ne suis plus porteur du virus, je peux donc reprendre mes attributions pleinement. J’ai vécu une période difficile mais je n’ai pas eu besoin d’hospitalisation, et je n’ai pas eu de complications pulmonaires non plus. Ce que je peux dire par contre, c’est que ce n’est pas une petite grippe, j’ai passé 8 jours au fond de mon lit, et j’ai ressenti une fatigue intense. » 

Le Metropolitan.fr : À Six-Fours, on a vu émerger très tôt une cellule d’urgence santé avec plusieurs médecins et infirmiers de la ville qui se relaient pour prendre en charge les habitants qui ont les premiers symptômes et qui n’arrivent pas à joindre leur médecin traitant. Quelles sont les autres mesures envisagées par la ville ? 

J-S Vialatte : « D’abord il faut souligner que cette cellule qui regroupe plusieurs médecins et infirmiers est une initiative indépendante du Docteur Stéphanie Guillaume et du Docteur Yoann Alessandri. Cette initiative est néanmoins relayée par la ville.

Pour le reste, nous avons pris de nombreuses autres mesures. Il y a eu d’abord la désinfection des rues, puis nous avons attribué de nouvelles prérogatives à certains agents municipaux, ils sont à présent chargés de livrer les courses et les médicaments aux personnes isolées. Nous avons également enclenché « le plan canicule », c’est à dire que nous avons un registre d’un peu moins d’un millier de personnes fragiles sur la ville que nous appelons plusieurs fois dans la semaine pour veiller à ce qu’elles se portent bien. Normalement nous faisons cela pendant les grandes chaleurs l’été. Nous aidons également les associations caritatives (Les restos du Coeur; le Secours Catholique …) à préparer les colis de premières nécessités et à les livrer aux populations les plus démunies. On a également mis en place un système pour pouvoir garder les enfants des soignants et des sapeurs-pompiers. Pendant les vacances scolaires, ils auront un droit d’accès au centre aéré … » 

Le Metropolitan.fr : Au niveau du matériel médical, nous avons vu une cagnotte apparaitre sur les réseaux sociaux pour aider les soignants à acquérir masques et blouses. Est-ce que la ville va avoir du stock prochainement? 

J-S Vialatte: « Oui, très vite je l’espère. Nous avons déjà distribué une partie de notre stock au personnel de la ville en fonction de leur activité. Nous avons passé une commande qui devrait arriver aujourd’hui même. Mais parfois ils retardent la livraison au dernier moment. Nous pourrons donc dépanner les soignants qui sont en rupture. Pour finir, nous allons mettre en place un atelier pour la confection des masques en tissu. Nous allons lancer un appel aux bénévoles afin qu’ils puissent, en leur fournissant le matériel nécessaire, confectionner des masques pour le reste de la population. Nous sommes en train de mettre ça en place ». 

Le Metropolitan.fr : Nous avons entendu dire qu’une tente venait d’être montée devant le laboratoire Vialatte à l’espace santé n°1 à La Seyne, pouvez-vous nous en dire plus ?

J-S Vialatte : « Oui, nous venons de monter une tente afin de proposer des tests de COVID 19 à la population sous forme de Drive. Pour y avoir accès, il faut se présenter entre 9h et 12h avec une ordonnance, sa carte vitale, et sa carte de mutuelle. J’encourage les gens à prendre un RDV avant de venir, ça permet d’accélérer le protocole et de ne faire attendre personne. » 

Le Metropolitan.fr : Vous avez expliqué dans une interview filmée sur les réseaux sociaux que les Six-Fournais pouvaient à nouveau sortir à plus de 200 m de chez eux. Pouvez-vous confirmer que nous revenons donc bien aux premières prérogatives de l’Etat, à savoir que nous pouvons effectuer des sorties dans un rayon de 1 kilomètre de son domicile ? 

J-S Vialiatte : « Exactement. Les policiers savent que nous sommes repassés à un kilomètre. Mais cela ne veut pas dire que nous pouvons faire n’importe quoi. Il s’agit là de prendre une heure pour se dégourdir les jambes, il n’est pas question d’être en groupe. Il faut être vigilant et respecter la distanciation sociale. Il est absolument interdit de rejoindre un ami ou de se prélasser au soleil en groupe. Le confinement doit être respecté et gare au relâchement ! » 

Le Metropolitan.fr: Nous avons parlé tout à l’heure d’une cagnotte mise en ligne pour permettre aux soignants de la cellule urgence de Six-Fours d’acheter du matériel médical. Cette dernière a récolté presque 5000 € en quatre jours, une réaction sur la générosité des Six-Fournais ? 

J-S Vialatte : « Je ne suis pas étonné, les Six-Fournais savent se montrer généreux quand il le faut. Des policiers municipaux m’ont d’ailleurs raconté quelques anecdotes, la population se montre fort aimable envers eux, n’hésitant pas à leur faire livrer des pizzas certains jours. Il y a un vrai élan de générosité qui est en train de se créer et c’est une bonne chose. »

Le Metropolitan.fr : Nous avons fini, quelque chose à ajouter de votre côté?

J-S Vialatte : « Oui, je souhaite dire trois choses. La première, je tiens à féliciter tout le personnel médical, que ce soit les ambulanciers, les brancardiers, les médecins, les infirmiers, les pharmaciens (…) ils font tous un travail remarquable et  ils jouent tous le jeu. Bravo à eux ! Ensuite, je veux m’adresser aux personnes qui ont des maladies chroniques : vous ne devez pas arrêter de consulter ! Vous devez continuer de prendre contact avec votre médecin traitant, vous ne devez pas oublier de vous soigner. Pour finir, je souhaite dire à tous les Six-Fournais qu’il faut être fort et respecter le confinement, prenez votre mal en patience, restez-chez vous, le bout du tunnel est pour bientôt ! » 

4 Comments
  1. Merci Monsieur Vialatte pour vos explications et de vous savoir en pleine forme
    Félicitations à tous le personnels soignants qui sont extraordinaires BRAVO

  2. je suis contente de ces quelques mots de M. Vialatte car je suis très étonnée du manque d informations au niveau de Six Fours ce que je pouvais comprendre à travers sa maladie. A titre d exemple pas eu connaissance de l arrêté municipal sur les 200 m. pas plus que des autres mesures ni de l avancé de la maladie à Six Fours ! par contre on n entend parler que de Sanary!!
    j espère que nous allons tous avoir des masques comme beaucoup de communes ….
    Comment puis je avoir connaissance des infos régulières de la commune.
    bon courage à tous.

    1. Bonjour, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter du Metropolitan.fr pour avoir toutes les infos de la commune. Cordialement,

  3. Bonjour monsieur le maire.
    Je voulais vous dire, s’il était possible de mettre en place une fois par semaine des producteurs de Six-fours pour qu’ils vendent leurs produits sur le marché. Pour eux çà serait bien et pour nous aussi. Je vous souhaite une bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !