Ils ont bravé l’aurore pour observer les migrations pré-nuptiales des oiseaux

Samedi à 6h du matin, bravant un fort mistral, huit amis de la Nature se sont retrouvés au lieu dit de Bramas à La Seyne, pour écouter les chants d’oiseaux printaniers et observer les migrations pré-nuptiales. 

Crédit: François-Marie

Ils racontent : « Une fois sur place, à 5h57, nous sommes aussitôt émerveillés par le concert des Rossignols philomèles cachés dans la garrigue. Les Fauvettes, mélanocéphales et à tête noire,elles, se font difficilement entendre. Dans la montée des Terres Gastes, nous faisons une pause pour ne pas manquer le lever du soleil. Alors que nous redémarrons, notre attention est attirée vers un vieux chêne au bord de la piste. »

« Un petit oiseau volette de branche en branche. Il ne se pose jamais, pas même une demi-seconde pour le temps d’une photo. Son comportement et son plumage nous permettent d’identifier un Pouillot. En apercevant son ventre d’un blanc soyeux, nous pensons au Pouillot siffleur. »

Pour suivre l’actualité du Groupe Local Littoral Ouest Varois, cliquez ici. 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !