« Faire graver son vélo, un bon moyen pour dissuader les voleurs »

En France, chaque jour, 1076 vélos sont volés. À l’année, le chiffre monte jusqu’à 400 000 vols et  seulement 100 000 sont retrouvés. La plupart du temps, ils ne peuvent pas être restitués faute d’identification. L’Association Toulon Var Déplacement oeuvre en collaboration avec les forces de l’ordre afin de donner une identité aux deux roues. 

Samedi matin, sur la place des poilus, au milieu du marché, le vice-président de TVD, Alain Seguin explique : « Durant toute la matinée, nous faisons graver un code national sur le cadre des vélos. Ce Bicycode est dans les fichiers des hommes de la police. Quand un vélo est retrouvé ou contrôlé, s’il possède un code, il reviendra obligatoirement à son propriétaire, même s’il a été emmené dans un autre département ».

Pourtant, il met en garde : « Pour les voleurs professionnels, un code est une alerte, c’est un  moyen de dissuader la personne qui est mal intentionnée. Mais ce n’est pas parce que vous avez gravé un code que les précautions d’usages doivent être oubliés ! Souvenez-vous de toujours attacher le cadre et la roue avant à un point fixe ».

Le prochain point de rencontre entre le public et l’association aura lieu en octobre. Une trentaine de participants viennent avec leurs vélos à chaque rendez-vous. Le coût du marquage est de 8 euros.

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !