Entretien avec Gilles Vincent : Les projets qui vont être réalisés en 2019 à Saint-Mandrier-Sur-Mer

Gilles Vincent, maire de la commune de Saint-Mandrier-Sur-Mer depuis 23 ans raconte son expérience en tant que premier magistrat sur la Presqu’île de Charme, conte l’évolution de la société et se confie sur les projets qui feront 2019. 

Le désengagement financier de l’Etat qui inquiète.

Dans son bureau, en fin d’après-midi, devant une pile de dossiers, Gilles Vincent commence par dresser un bilan :  « Lorsqu’on est maire depuis plusieurs décennies, on remarque des évolutions dans la société. Nous sommes de plus en plus accaparés par la paperasse, la législation est de plus en plus compliquée et les aides de l’Etat n’ont de cesse de baisser. Ici, on parle d’une perte d’ 1,8 millions d’euros en huit ans. » 

« Il ne faut pas oublier que l’emprunt d’aujourd’hui fait l’impôt de demain ».

Il reprend : « Mais notre façon de procéder n’a pas changé. On agit avec des priorités et on étale les travaux dans le temps pour ne pas dépasser le budget. Nous agissons en fonction du porte monnaie. C’est pour cette raison que les travaux du stade ont pris 3 ans, et la réhabilitation du domaine de l’Ermitage a duré deux années. La ville est très peu endettée car nous partons sur l’idée que l’emprunt d’aujourd’hui fait l’impôt de demain. » 

En 2019, des terrains militaires vont devenir secteur civil :

Il continue : « En 2019, on va mettre toute notre énergie sur le projet de la bâtisse Fliche Bergis (article à paraître) ce qui devrait coûter un peu plus de 3 millions d’euros. Ce n’est pas rien, et c’est pour cette raison que ce sera notre projet principal. Mais il y a d’autres choses intéressantes qui vont se passer sur la presqu’île. Par exemple, beaucoup de terrains militaires vont être bientôt remis au secteur civil. C’est le cas notamment de la Batterie de la Pointe, la Batterie du Lazaret haut, la salle Nachin, et le Fort Gros Bau qui nous a été transmis il y a de celà une semaine. » 

Occuper le terrain pour éviter les activités illicites.

« Le but est de faire de ces sites des lieux d’accueil pour le public, avec des aires de piques-niques, ou encore des gîtes tout près du sentier du littoral ! En somme, nous nous donnons pour mission d’occuper le terrain afin d’éviter les activités illicites comme la drogue notamment. »

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

 

 

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !