Deux nouveaux morts par balles à La Seyne-sur-Mer dont un adolescent de 14 ans

Peu avant minuit, une nouvelle fusillade a éclaté devant la résidence l’Abricotier dans le quartier de Berthe de La Seyne-sur-Mer faisant deux nouveaux morts. William Gomis, 20 ans, espoir dans le club de football de l’AS Saint-Étienne, est décédé sur le coup tandis que la seconde victime âgée de 14 ans seulement a succombé à ses blessures à l’hôpital. 

En un an, quatre personnes sont décédées par balles à La Seyne :

Le réveil était à nouveau difficile ce matin. Le maire de la commune, Marc Vuillemot, a titré aux premières heures du jour, sur son bog: « La Seyne pleure à nouveau de tristesse et de colère ». En un an, quatre personnes sont décédées par armes à feu à La Seyne.

« Le développement d’un climat des plus inquiétants : « 

Il explique : « Ce n’est pas faute d’avoir alerté depuis près de deux ans les autorités de l’État sur le développement d’un climat des plus inquiétants et réclamé à la fois des renforts de sécurité et des moyens pour la prévention. Sans aucun effet.

Pourtant, j’ai en mémoire ces propos : « Les élus, en particulier les maires, sont ceux qui connaissent le mieux leur territoire, qui savent où se développe la délinquance. Je demande que dans les trois prochains mois on puisse prendre contact avec eux pour définir en partenariat une vraie stratégie de sécurité pour le territoire ». C’était une déclaration de M. Collomb, ministre de l’Intérieur, il y a environ six mois.

Et le même d’annoncer des renforts de police et de gendarmerie là où il y en a le plus besoin : « 600 policiers dédiés », répartis sur 30 « quartiers de reconquête républicaine », et un objectif de « porter à 250 » le nombre de « groupes de contact » de gendarmes visant à assurer une proximité avec la population.

La Seyne a été la seule commune du Var à se porter volontaire immédiatement. Toulon l’a rejointe quelque mois plus tard. On aurait pu penser que ma demande allait croiser la volonté affichée par le gouvernement. Eh bien non. Pas d’application de ce dispositif pour la police du Var. »

D’après les informations de Var Azur, Marc Vuillemot a décidé d’instaurer un couvre feu pour les mineurs dès ce soir.

Le soutien d’Hubert Falco :

Hubert Falco, maire de Toulon et président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée confirme : « Nous n’avons eu de cesse d’alerter ensemble le Gouvernement et son Ministre de l’Intérieur sur le manque de moyens, tant humains que matériels, dont souffrent nos forces de sécurité sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée, que ce soit à Toulon, La Seyne-sur-Mer, Hyères ou sur l’ensemble de nos 12 communes.

Nos forces de sécurité réalisent sur le terrain un travail remarquable, dans un contexte national particulièrement difficile. Il est temps qu’elles puissent disposer, comme elles le réclament aussi, de moyens supplémentaires indispensables pour assurer dans les meilleures conditions possibles, leurs missions régaliennes de sécurité, au service de nos concitoyens.

Nous, Maires, continuerons d’accentuer nos partenariats avec nos forces de police nationale ainsi que nos efforts, notamment sur le développement de nos polices municipales.  Cependant, ces dernières ne peuvent en aucun cas remplacer l’État dans l’exercice de ses compétences régaliennes. Elles n’en n’ont pas les prérogatives ! »

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !