Des activités physiques pour réunir personnes handicapées et valides à Sanary-sur-mer 

Il y a quelques semaines de cela, au coeur de la cité de Sanary-sur-mer, avait lieu une rencontre entre « le monde valide » et « le monde du handicap ». L’association « Comme les autres », organisatrice de l’événement avait prévu pour ses participants cinq jours intenses d’activités physiques.

Une semaine pour aller au-delà des aprioris.

Leurs routes ne s’étaient jamais rencontrées auparavant et pourtant pendant presque une semaine, ils vont vivre ensemble et tout partager.

« Nous aurions pu nous croiser et ne pas même nous voir, ou pire, remarquer seulement nos conditions. Avec ce stage d’une semaine, chacun se met à la portée de l’autre. Il y a les accidentés de la vie, comme moi, qui suis paralysé après un accident de moto, et les autres, les valides, qui sont là pour participer aux activités physiques, et partager des moments forts.  Ces derniers ne sont en aucun cas présents pour « aider » ou pour servir les personnes à mobilité réduite. Ici, on est tous à la même enseigne, tous égaux. » raconte David Ornaque, participant.

Aider à la reconstruction :

L’association « Comme les Autres » est née en 2011. Après un accident de ski l’ayant rendu paraplégique, Michaël Jérémiasz, passionné de sport, devient champion du monde de tennis en fauteuil. Plus tard, avec sa femme Carolyn Jérémiasz-Aldridge et son grand frère Jonathan, ils ont l’envie « de partager cette expérience de rebond réussi suite à un accident de la vie, en dehors de leur cercle intime ».

Pour ce faire, ils organisent des séjours sportifs à sensations fortes pour personnes à mobilités réduites. Au fil des années, ils décident de se spécialiser dans l’accompagnement des personnes handicapées suite à un accident de la vie pour « aider à la reconstruction en proposant un accompagnement social énergique, dynamisé par la pratique d’activités à sensations fortes« .

Contribuer à faire changer les regards :

Chose assez rare pour être spécifié, les séjours sont mixtes. Il y a autant de participants valides que de participants handicapés durant les activités. Le but : « contribuer aux changements de regards et de relations entre «monde du handicap» et «monde valide», nous souhaitons encourager la société à aller vers plus de justesse et d’égalité ».

« Une semaine enrichissante »:

David reprend : « Vivre ensemble pendant une semaine rapproche, comme le fait de pratiquer des activités à sensations fortes. Humainement c’était très enrichissant. On a vu des frontières s’estomper, et des personnes s’ouvrir comme des fleurs au contact des autres durant ces quelques jours. Personnellement, c’était très surprenant aussi. J’ai fait beaucoup de sport dans ma vie, j’avais donc déjà essayé la plupart des activités, mais aujourd’hui les sensations sont complètement différentes. J’ai adoré ressentir toutes ces choses, et partager ces instants. C’est un stage que je recommande à tous, valides et handicapés. »

Afin d’éviter toute discrimination sociale, les séjours sont gratuits pour tous. Seule une adhésion de 15 Euros à l’association est demandée. Des antennes sont présentes un peu partout en France, les stages ont lieu dans divers départements. Pour participer ou pour faire un don, cliquez ici. 

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !