Déconfinement : Les maires n’ont pas été consultés. Marc Vuillemot adresse un courrier au Président de la République.

D’abord, il y a eu un « couac ». Lundi 27 avril, une visioconférence était prévue entre les maires de France, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et le Coordonnateur du groupe de travail interministériel. Le programme : dialoguer sur les différentes stratégies de déconfinement. Or, cette dernière a été annulé.
Dans un courrier adressé ce mardi au président de la République, Marc Vuillemot, maire de La Seyne et président de l’association nationale Ville et Banlieue de France, s’est révolté contre la démarche suivie par le gouvernement. Les membres du bureau et administrateurs de l’Association des maires Ville et Banlieue de France ont co-signé le document.« Le plan a été finalisé par le gouvernement à l’heure même où ce temps de concertation était prévu. Il sera présenté aux députés ce mardi. Les maires n’auront pas eu l’opportunité d’apporter leur contribution. Ils seront informés du plan a posteriori, le mercredi 29 avril ».

« Pourtant, ils seront en première ligne pour la mise en oeuvre des mesures d’un plan dont ils n’auront contribué ni au choix du calendrier, ni au rythme et aux modalités ».
« Nous ne pouvons, ni ne voulons, êtres placés en situation de simples exécutants ou prestataires de services qui, de surcroît, auraient à supporter des responsabilités unilatéralement transférées par l’Etat. »
 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !