Débordements à répétition durant les manifestations à Toulon : Hubert Falco donne un coup de pouce aux commerçants

« J’ai reçu cet après-midi la presse dans mon bureau de l’Hôtel de Ville. J’ai indiqué à cette occasion que je n’étais pas rassuré par la situation inquiétante que vit notre pays tous les samedis depuis 14 semaines, entrainant un état de siège dans l’ensemble des grandes villes françaises.

Si l’on comprend le mécontentement de la population et des Gilets Jaunes, mécontentement qui peut s’exprimer tout naturellement par des manifestations, qui résultent d’un droit légitime. Il n’y a en revanche en République aucun droit de casser, de bloquer ou d’importuner les gens qui travaillent. Il n’y aucune place pour la violence.

Ainsi, par exemple, une manifestation organisée mardi par la CGT a rassemblé dans notre ville près de 2000 personnes. Toulon a continué de vivre, de travailler et les voitures de circuler. Tout simplement cette manifestation était organisée et encadrée.

La violence qui s’exprime tous les samedis depuis plus de 3 mois de manière incontrôlée est inacceptable, elle pénalise durement le commerce local, elle pénalise durement nos concitoyens qui ne peuvent plus se déplacer sereinement, elle pénalise financièrement nos villes avec la casse du mobilier urbain, et la mobilisation de nos personnels (policiers et de service public).

Face à cette situation, les policiers nationaux et municipaux n’en peuvent plus, les commerçants sont sinistrés et subissent durement cette crise.

Solidaire des 1500 commerçants de ma ville et de leurs difficultés, j’ai décidé de proposer au prochain Conseil Municipal de les exonérer pour toute l’année 2019 de la taxe sur les enseignes.

C’est un geste vis à vis de l’économie commerciale de notre ville qui n’a pas pu profiter sereinement de la période cruciale des fêtes au mois de décembre et des soldes au mois de janvier.

Il est urgent que le Président de la République, au-delà des mots et des débats, rétablisse très rapidement sur le territoire national, l’ordre public, qui je le rappelle est une compétence régalienne, et réconcilie les Français dans un pays qui n’a jamais été autant divisé.

Ce sont là les deux priorités qui je pense doivent être la préoccupation première du Président de la République et de son gouvernement.

Il est temps que rapidement la France redevienne la France, un pays où il fait bon d’y vivre et d’y travailler. »

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !