De la théorie à la pratique, des collégiens de La Seyne présentent leur projet à l’adjoint de la Banque de France

L’ambiance est studieuse ce matin-là dans une classe de troisième du collège Paul Eluard. Les élèves, répartis en groupe de quatre, présentent un projet imaginé en amont avec leur professeur de Français, Mme Mansour Yamna, à l’adjoint de la Banque de France, François Jeambrun. 

Une usine de recyclage à la place du cinéma Seynois ?

La professeure, Yamna Mansour, raconte : « On leur a demandé d’imaginer un projet et de faire des recherches pour le rendre réaliste. Le but était de leur inculquer la notion de financement, de budget, de partenariat … certains ont imaginé une association qui viendrait en aide aux sans-abris, d’autres, un centre humanitaire en Tanzani pour lutter contre les ravages de la mouche Tsé Tsé. Plus près de chez nous, un groupe d’élèves ont imaginé que le cinéma de La Seyne ne serait jamais construit. Ils se sont donc dit qu’on pourrait transformer l’ancienne bâtisse en usine de recyclage.  » 

De la parole à la gestuelle …

Pendant de longues minutes, ils vont exposer leur projet à François Jeanbrun, adjoint de la Banque de France. Ce dernier rappel : « Dans le business, la communication est très importante. Quand vous présentez un projet dans le but d’obtenir des financements ou des partenaires, n’oubliez pas que vous avez en face un facteur humain. Ne regardez pas vos fiches pour lire, soyez sûr de vous, ayez une posture assurée, faites en sorte que votre corps montre que vous êtes ouvert à la conversation est au dialogue ». 

Aude Clavery, référente du parcours Avenir (parcours éducatif de découverte du monde économique et professionnel) explique : « L’objectif est de donner un sens aux apprentissages et de permettre aux élèves de passer de la théorie à « la pratique ». De plus, cette journée leur permet aussi de découvrir de nouveaux métiers. » 

Un projet pilote en France …

Frédéric Bochu, principal adjoint du collège Paul-Eluard, termine : « Ce projet intitulé « Cours Communs » est inédit en France, c’est un projet pilote. Pour cette première expérience, nous n’avons pas souhaité être accompagné par un organisme autre que La Banque de France car le secteur concurrentiel aurait posé problème, la Banque de France est un organisme public, agréé par le ministère de l’Éducation nationale »

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !