David Ornaque poursuit ses efforts

C’est l’histoire d’un homme qui va être abimé par un accident de vie un matin d’été. Un simple choc, sur une route en bord de mer, et c’est toute une existence qui s’étale sur le bitume. Trou noir. Cinq mois après avoir appris qu’il est paralysé, l’homme participe à sa première course sportive en handisport. Dans les mois qui suivent, il est sur le départ du Marathon de Paris. Seulement un an et demi plus tard, il remporte la médaille de bronze des championnats de France de lancer de poids en Handisport. « Cette nouvelle vie est différente, mais elle est tout aussi belle ».

David Ornaque fait partie du quotidien des Six-Fournais. Pompier depuis plus de 20 ans au centre de secours de la Cité, il est aussi directeur du grand Intermarché.

« Ça passe ou ça casse … »

« Avec David, c’est « ça passe ou ça casse » confie Eric, son entraineur sportif, dans un sourire. Il a vraiment un profil atypique, car si dans le milieu du sport, on sait que le mental joue beaucoup sur les résultats, David prouve que la compétition est aussi et surtout une question de caractère. Mon boulot, avec lui, c’est de l’entrainer évidemment, mais aussi d’être un garde fou et de prévenir : attention à la blessure. Il faut parfois (et même souvent) lui demander de ralentir ».

Chaque action du quotidien, à présent, est réalisée à la force des bras.

Chez lui, une pièce est dédiée à sa condition physique. « Avant, c’était un garage, maintenant, avec un peu de bricolage, et une nouvelle machine, c’est devenu un lieu d’entrainement ». La séance commence par de la manipulation. David se hisse sur une table à l’aide d’une poignée pendue au plafond. Pendant de nombreuses minutes, Eric va l’aider à s’étirer tout en se confiant. « J’ai rencontré David très tôt après son accident, et c’est quelque chose de bien, je crois, car c’est ensemble qu’on a découvert le fonctionnement de la chose. David voulait continuer à agir comme n’importe qui, et moi, en ce qui concerne le sport avec les personnes handicapées, je ne connaissais que la théorie. Il a fallu faire face aux problèmes du quotidien, de transport, et comprendre également qu’à présent, la moindre action du quotidien est réalisée à la force de ses bras et de ses épaules. Il faut donc veiller à ne pas solliciter de trop les muscles afin d’éviter la blessure ». 

« Finir loin du podium n’est pas une option qui m’intéresse ».

Le mois dernier, David a participé au  meeting international des Open Handisport sur la piste mythique du stade de Charléty. Pendant deux jours, une trentaine de participants se sont affrontés. De nombreuses nationalités étaient représentées : Inde, Brésil, Ukraine, Algérie … David raconte : « Je suis allé là-bas dans l’idée de découvrir le niveau, de juger ma condition. Je dois aussi faire en fonction de mes obligations, quand je suis arrivé, je n’avais pas les yeux en face des trous. Je me suis lancé, et j’ai fini 13 éme. Ce n’est pas un résultat qui m’intéresse ».

« Des très bon résultats en début de parcours ».

Eric reprend : « Il faut de la patience, et se fixer des objectifs réalisables et surtout procéder étape par étape. Le souci, c’est que les autres participants ont des années et des années d’entrainement dans leur condition. Nous on arrive, on découvre tout. David remporte la 13 éme place au lancer de poids, alors qu’il ne peut pas utiliser ses abdos. C’est un très bon résultat pour commencer ! »  

Un marathon en prévision …

Chaque semaine, les deux hommes se rencontrent trois fois. « Il y a de la musculation et du renforcement, du cardio, et la dernière heure, on travaille en décompressant. On suit nos envies, il n’y a pas de limite. »

En attendant les prochaines épreuves d’Athlétisme en Handisport, David se prépare pour le Marathon de New York qui aura lieu le 4 novembre prochain …

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !