Dans l’intimité d’un entrainement de nuit avec la SNSM

Tout au long de l’année, un groupe de volontaires s’entraine et se jette à la mer lorsque la vie des autres est en danger. Si le plus gros de leurs sauvetages se déroulent durant la période estivale, l’équipage ne reste pas en sommeil l’hiver.

Cette semaine, de nuit, une poignée d’hommes ont embarqué à bord de la vedette « Saint Elme II » pour effectuer un entrainement en collaboration avec l’Aéronavale de la Marine Nationale.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le programme était chargé:

  • Recherche d’homme à la mer,
  • Comment traiter un incendie à bord,
  •  Mouillage de nuit,
  • Hélitreuillage,

Jean Luc Cercio, président de l’association des sauveteurs des mers de Bandol raconte : « S’entraîner de nuit est une nécessité pour être totalement opérationnels et efficaces.
Les recherches en mer de nuit sont plus complexes et doivent être entreprises avec méthode et concentration.Ces entraînements sont pratiqués 2 à 3 nuits par mois. »

Photos & Vidéo : Jean-Luc Cercio, Jean-Philippe Toujas

(Pour recevoir toute l’actualité, les articles et les événements de votre commune dans votre boite mail chaque matin GRATUITEMENT, abonnez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse mail dans un message juste en dessous 😉 )

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez nos articles ?

Abonnez-vous à notre newsletter !